Séances

Séances d'apprentissage professionnel A - le 5 juin 9 h 40 - 10 h 40


Découvrir votre potentiel : Stratégies de qualification des grands donateurs
John Greenhoe  - Directeur des dons principaux, Université de Western Michigan

Les collèges et les universités d’Amérique du Nord disposent d’une immense ressource qui demeure largement inexploitée. Les bases de données de bon nombre d’établissements d’enseignement de moyenne à grande envergure débordent littéralement de donateurs potentiels de dons majeurs. Malgré tout, ces établissements éprouvent souvent des difficultés à établir le contact avec ce public d’importance cruciale. Dans un atelier au rythme trépidant, John Greenhoe, auteur d’un livre à succès qui propose des stratégies pour accroître les chances de réussite de vos efforts de qualification des donateurs potentiels de dons majeurs, présentera des solutions pour relever ce défi.

La séance débutera par une discussion sur la stratégie à utiliser lors des appels exploratoires servant à déterminer les donateurs potentiels à rencontrer en premier. Les participants apprendront ensuite comment fixer un rendez-vous en démontrant au donateur potentiel la valeur d’une telle rencontre. Ils aborderont ensuite l’entretien en personne et les mesures à prendre pour faire progresser la relation de manière à ce qu’elle débouche sur un don majeur.

Les participants doivent être prêts à « se retrousser les manches » car ils seront appelés à participer à des jeux de rôle qui les aideront à établir avec plus de facilité et de confiance le contact avec d’éventuels bienfaiteurs. Ne ratez pas cette chance de vous joindre au groupe de professionnels de l’enseignement supérieur qui fait progresser la philanthropie grâce aux prometteuses stratégies de Greenhoe.

Objectifs d’apprentissage :
  • des idées précises pour renforcer leur confiance au moment du contact initial
  • des stratégies pour mener des rencontres exploratoires constructives dans un cadre décontracté
  • des méthodes pour passer du stade de la découverte à celui de la fidélisation

 

À qui appartient l'avancement? Grande collaboration sur un petit campus
Cette présentation sera bilingue
Mireille Millette - CFRE, Directrice de l’avancement et des relations avec les diplômés, Université York
Jennifer Sipos - Directrice de cours / directrice du développement des affaires et des relations avec les entreprises, Université York

Vous vous demandez comment inspirer les partenaires de votre campus? Les deux présentatrices (une directrice de l’avancement et des relations avec les diplômés et une directrice de cours / directrice du développement des affaires et des relations avec les entreprises) en sont à la deuxième année d’une audacieuse expérience. Elles viennent à Ottawa pour parler d’une voie rarement choisie : la collaboration. Déjà, en raison des tendances du commerce international, les dirigeants des relations avec les diplômés et de l’avancement sont confrontés au défi d’explorer et de créer des stratégies novatrices de réussite organisationnelle, de collecte des données, de développement des talents et de communication efficace. Cette séance présentera des outils clés pour les dirigeants nouveaux et chevronnés, des expériences menées sur un petit campus ainsi que les écueils et les plaisirs imprévus auxquels seule une approche de collaboration peut donner lieu.

Objectifs d’apprentissage :
  • Dans cette séance bilingue, nous verrons comment la collaboration ouvre des perspectives nouvelles aux plans de la collecte des données, de la consolidation d’équipe, du développement du bassin de donateurs potentiels, de la fidélisation, du service après-don et de l’instauration d’une culture de la philanthropie sur le campus.
  • En se concentrant sur les talents et non sur les rôles et en saisissant les occasions qui s’offrent à eux, les dirigeants de l’avancement peuvent élargir le groupe qui assumera la responsabilité de l’avancement.
  • Dans les petites équipes, les membres doivent se former mutuellement, se soutenir les uns les autres et trouver des synergies afin de concurrencer les équipes plus nombreuses des grands établissements. Cette présentation proposera une feuille de route aux petites facultés faisant partie de grandes universités et/ou aux petits bureaux.

 

Engager un dialogue avec des collectivités diversifiées de diplômés
Fred Lee  - Directeur, Engagement des diplômés, Université de la Colombie-Britannique

Les étudiants sur le campus forment un groupe diversifié et unique, ayant des besoins très différents. En tant que diplômés, ce groupe diversifié d’anciens étudiants constitue une population que le bureau des diplômés de l’Université de la Colombie-Britannique cherche à rejoindre de manières significatives et concrètes. Que ce soit par l’entremise de la culture, de l’ethnicité, de la sexualité, du genre ou des besoins particuliers, découvrez les différentes méthodes utilisées par le bureau des diplômés de l’Université de la Colombie-Britannique pour faire des avancées en matière d’élaboration de programmes stratégiques visant à répondre aux besoins et aux intérêts d’une population en constante évolution.

Objectifs d’apprentissage :
  • La proposition de valeur en matière d’engagement des diplômés de l’Université de la Colombie-Britannique
  • L’approche collaborative adoptée par l’Université de la Colombie-Britannique pour atteindre, inspirer et mobiliser les diplômés
  • Les groupes de diplômés actuellement desservis par l’Université de la Colombie-Britannique et ceux qu’elle souhaite desservir dans l’avenir

 

Appliquer la méthodologie Lean Six sigma à tout ce que nous faisons
Jeff Chuchman - Directeur associé, Services d’avancement, Université McMaster

Lean et Six Sigma sont deux approches d’amélioration des processus qui, ensemble, constituent la méthodologie Lean Six Sigma. Conjugués, les principes Lean et Six Sigma améliorent les processus et la résolution de problèmes en en augmentant la rapidité et l’efficacité. Récemment, nos Services d’avancement ont considérablement élargi leur offre de services. Nous avons appliqué les principes Lean Six Sigma aux nouvelles tâches dans le but d’améliorer l’efficacité et de bonifier la prestation de nos services. Nous avons obtenu un tel succès que d’autres équipes nous ont demandé d’examiner leurs processus sous l’angle de la méthodologie Lean Six Sigma.

Objectifs d’apprentissage :
  • Montrer aux participants comment améliorer les résultats visés par leur équipe en leur expliquant chacune des étapes du processus Lean Six Sigma.
  • Comment apporter une valeur ajoutée aux autres équipes en leur offrant des services d’examen des processus.
  • Résoudre l’épineuse question « Par où commencer? » face à tous ces processus et projets.

 

Cultiver l’excellence en marketing sur un campus décentralisé
Mona Csada - Directrice associée, Marketing, Université de Calgary

À l’Université de Calgary, les fonctions liées au marketing ont toujours été disséminées sur le campus, composant un méli-mélo d’approches mises en œuvre séparément par chaque faculté, bureau ou unité opérationnelle. La taille et l’expertise des équipes de marketing varient d’un campus à l’autre; certains services disposent d’équipes nombreuses et chevronnées tandis que d’autres disposent d’un seul employé qui s’efforce de faire le travail après avoir accompli toutes ses autres tâches. Soyez des nôtres pour découvrir comment l’Université de Calgary réussit, sur un campus décentralisé, à cultiver la cohésion d’une communauté de spécialistes du marketing hautement compétents et performants au moyen de la délivrance de micro-titres de compétences et de l’instauration d’une communauté de pratique. Obtenez des conseils pratiques sur la mise en œuvre de programmes de perfectionnement professionnel en marketing sur votre propre campus.

Objectifs d’apprentissage :
  • Découvrez des stratégies pour cultiver la cohésion d’une communauté de spécialistes du marketing de l’enseignement supérieur hautement compétents et performants
  • Obtenez des conseils pratiques sur la mise en œuvre de programmes de perfectionnement professionnel en marketing
  • Découvrez ce qui a bien (et moins bien) fonctionné dans la démarche de l’Université de Calgary pour unifier une communauté d’experts du même domaine dans un environnement décentralisé

 

Séances d'apprentissage professionnel B - le 5 juin 11 h 10 - 12 h 10


Ch-ch-changement : Diriger le changement pour réussir votre campagne
Jennifer Conley - Agente en chef de l’avancement institutionnel, Université Carleton
Nathan Grasse - Professeur agrégé, Université Carleton

Contrairement à l’adage qui dit « le changement est la seule constante », toute campagne de financement comporte une autre constante immuable : l’objectif financier. Ni la pluie, ni la neige, ni la nuit noire (ou le changement organisationnel) ne peuvent détourner l’attention de l’équipe de campagne de cet objectif. Confrontés aux changements constants, les dirigeants doivent maintenir le personnel et les donateurs centrés sur les cibles financières. Le truc? Un leadership judicieux et efficace en matière de changement. Malgré d’importants changements depuis son lancement public en 2015, la campagne de l’Université Carleton visant à amasser 300 M $ a récemment dépassé son objectif. Se fondant sur les recherches menées dans le cadre du programme de maîtrise en philanthropie et en leadership du secteur sans but lucratif de Carleton, l’équipe s’est concentrée sur les grands principes du leadership en matière de changement. Cette approche « pracadémique », qui allie pratique et académique, lui a permis de gérer stratégiquement – mais aussi organiquement – le changement et d’obtenir des résultats sans précédent.

Objectifs d’apprentissage :
  • Comment appliquer avec succès la théorie de la gestion du changement à un projet pratique, comme la gestion et l’exécution d’une campagne
  • Comment maintenir l’engagement des dirigeants de la campagne, du personnel et des donateurs en période de changement organisationnel

 

Un nouveau nom pour un nouveau départ!
Cette séance sera présentée entièrement en français
Maryève Tassot - Directrice des affaires facultaires - Relations avec les diplômés, Réseau des diplômés et des donateurs de l’Université de Montréal

Changer de nom, c’est revoir toute son identité. À travers le cas du Réseau des diplômés et des donateurs de l’Université de Montréal, anciennement connu sous l’acronyme BDRD, identifiez les bonnes raisons d’initier ce changement (ou pas).

De l’expression du besoin à la mobilisation des acteurs, découvrez les étapes-clefs pour rallier les parties prenantes à votre cause et faire briller votre nouvelle image de marque!

Objectifs d’apprentissage :
  • Pourquoi et comment marquer le changement
  • Identifier les étapes clefs
  • Tirer parti des leçons apprises

 

Le réseautage à l’ère numérique : débat d’experts
Chloe Chalmers - Gestionnaire, Service des carrières, Université de l’Alberta
Shana Szikman - Directrice associée, Programmes pour les étudiants et les jeunes diplômés, Avancement universitaire, Université McGill

De plus en plus, les établissements postsecondaires adoptent – ou envisagent d’adopter – des plateformes de réseautage en ligne afin d’étendre leur portée à de nouvelles régions, de faciliter l’établissement de liens entre diplômés et d’augmenter leurs services de carrière. Avec la prolifération des nouvelles plateformes de réseautage en ligne et le vaste choix de solutions fiables et gratuites comme LinkedIn et Facebook, comment un établissement d’enseignement fait-il pour choisir la plateforme la mieux adaptée à ses groupes cibles? Un débat d’experts au cours duquel des professionnels des relations avec les diplômés expliqueront comment le choix s’est fait, s’il a été payant et, le cas échéant, quelles en ont été les retombées.

Objectifs d’apprentissage :
  • Donner des conseils, recommander des pratiques exemplaires et formuler des avertissements concernant l’adoption de plateformes de réseautage en ligne comme 10,000 Coffees, Switchboard, Graduway et Firsthand
  • Discuter des raisons derrière le choix d’une plateforme en particulier
  • Discuter des mérites des différentes plateformes : quelle plateforme est la mieux adaptée au type d’engagement visé?

 

Concrétiser les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation : travailler en zone grise
Andre O'Bonsawin - Gestionnaire, Initiatives autochtones, Collège Algonquin

Le rapport de la Commission de vérité et réconciliation mettait au défi les établissements canadiens d’améliorer l’accès à l’éducation et d’intégrer les méthodes d’enseignement et les connaissances autochtones dans les programmes d’études destinés à tous les étudiants. Partout au Canada, les établissements s’efforcent de relever ce défi et continuent de faire face à des difficultés en ce qui a trait aux façons de s’assurer que le lien demeure significatif tout au long du processus de mise en œuvre et de réalisation. Il n’y a pas de solution miracle ou universelle et souvent, les stratégies changent chaque semaine. Comment rester à jour? Comment célébrer les réussites, aussi petites soient-elles?

Andre O'Bonsawin, gestionnaire des Initiatives autochtones au Collège Algonquin, expliquera aux participants quelques-unes des stratégies qui sous-tendent le travail qu’accomplit son équipe avec divers groupes sur le campus et hors campus, incluant les équipes d’avancement et de relations avec les diplômés. Les participants sont invités à arriver avec leurs questions et prêts à partager quelques-unes de leurs propres expériences.

Objectifs d’apprentissage :
  • Lors de cette séance, les participants auront la possibilité d’engager une discussion constructive sur les façons d’intégrer les programmes destinés aux Autochtones sur leur campus et dans la culture institutionnelle
  • Ils découvriront les différentes mesures essayées et testées par le Collège Algonquin dans le cadre de ses efforts pour soutenir les étudiants autochtones aux plans scolaire et financier.

 

Derrière les chiffres : conclusions de l’Enquête CASE-CCAE sur les dons de bienfaisance aux établissements d’enseignement supérieur du Canada
David Bass - Directeur principal de la recherche, CASE

En 2018, le CCAE et le CASE ont effectué une analyse comparative des dons de bienfaisance aux établissements d’enseignement supérieur du Canada. Au pays, quarante-huit établissements postsecondaires (universités, collèges et écoles polytechniques) y ont participé. Cette séance présentera les principales conclusions et les grands points à retenir de cette enquête. L’analyse des données repose sur les points de vue des membres du conseil d’administration du CCAE et du groupe consultatif créé pour l’Enquête ainsi que sur les données tirées d’enquêtes similaires menées par le CASE aux É.-U., au R.-U., en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le moment est venu de découvrir les données et ce qu’elles signifient pour vous, pour l’avancement institutionnel au Canada et pour l’avenir.

Objectifs d’apprentissage :
  • Explorer comment les enseignements tirés de cette enquête peuvent éclairer la stratégie et la prise de décisions en avancement institutionnel
  • Déterminer les forces, les défis et les possibilités propres à vos programmes de collecte de fonds par rapport à ceux des établissements homologues
  • Partager commentaires et suggestions sur les façons d’accroître la valeur de l’Enquête dans le futur

 

Séances d'apprentissage professionnel C - le 5 juin 13 h 45 - 14 h 45


Investir dans vos compétences générales – en tant que collecteur de fonds
Kathleen A. Provost - CFRE, Directrice des campagnes, Université St. Francis Xavier

Dans l’optique de l’approche de Greenfield en matière de collecte de fonds, nous ferons le point sur les principales stratégies de sollicitation selon le modèle de la pyramide des dons. Adoptant le point de vue des chercheurs, nous examinerons le processus d’apprentissage continu et informel dans notre profession. Ce sera pertinent pour le professionnel – le collecteur de fonds. Je conclus avec la description d’un moyen de développer les compétences générales utiles dans notre profession. Je fournirai un outil qui vous donnera un aperçu des compétences générales et spécialisées qui vous aideront à vous préparer à votre prochaine sollicitation.

Objectifs d’apprentissage :
  • Aperçu des compétences spécialisées requises selon la pyramide de dons de Greenfield
  • Comprendre le rôle des compétences générales et pourquoi vous en avez besoin en collecte de fonds
  • Les nombreuses options à envisager pour l’acquisition de compétences générales

 

La réflexion conceptuelle : Générer des idées nouvelles et novatrices pour redéfinir les Retrouvailles
Cette séance sera présentée entièrement en français
Lucie Gendron - Directrice, Relations avec les diplômés, Université d’Ottawa

La réflexion conceptuelle est un processus itératif qui stimule la créativité des équipes qui doivent résoudre des problèmes. Elle est fondée sur l’empathie, l’expérimentation et l’idéation. Le problème à régler : à l’Université d’Ottawa, nous utilisions depuis plusieurs années le même format pour les Retrouvailles et nous sentions le besoin de redynamiser notre programmation. Utiliser la réflexion conceptuelle comme approche nous a permis de transformer cet événement de marque original en une expérience qui met en contact des générations de diplômés avec l’ensemble de la communauté de l’université et de la ville d’Ottawa afin de célébrer leur passage à l’Université et leur contribution à notre tissu universitaire. Voici expliquée, de la première à la dernière étape, notre démarche d’utilisation de la réflexion conceptuelle.

Objectifs d’apprentissage :
  • État de la situation : pourquoi il fallait actualiser les Retrouvailles de l’Université d’Ottawa et pourquoi la réflexion conceptuelle était l’approche toute désignée pour redéfinir l’événement
  • Explication de la réflexion conceptuelle : il s’agit d’un processus itératif qui stimule la créativité des équipes qui doivent résoudre des problèmes. Elle est fondée sur l’empathie, l’expérimentation et l’idéation. Les étapes de base de la réflexion conceptuelle seront expliquées. Le processus peut être utilisé par une grande variété d’institutions, incluant les établissements d’enseignement
  • De la réflexion conceptuelle au prototypage : comment nous avons mis en commun toutes nos idées et avons de façon tangible actualisé les Retrouvailles de l’Université d’Ottawa

 

Derrière les chiffres : conclusions de l’Enquête CASE-CCAE sur les dons de bienfaisance aux établissements d’enseignement supérieur du Canada
David Bass - Directeur principal de la recherche, CASE

En 2018, le CCAE et le CASE ont effectué une analyse comparative des dons de bienfaisance aux établissements d’enseignement supérieur du Canada. Au pays, quarante-huit établissements postsecondaires (universités, collèges et écoles polytechniques) y ont participé. Cette séance présentera les principales conclusions et les grands points à retenir de cette enquête. L’analyse des données repose sur les points de vue des membres du conseil d’administration du CCAE et du groupe consultatif créé pour l’Enquête ainsi que sur les données tirées d’enquêtes similaires menées par le CASE aux É.-U., au R.-U., en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le moment est venu de découvrir les données et ce qu’elles signifient pour vous, pour l’avancement institutionnel au Canada et pour l’avenir.

Objectifs d’apprentissage :
  • Explorer comment les enseignements tirés de cette enquête peuvent éclairer la stratégie et la prise de décisions en avancement institutionnel
  • Déterminer les forces, les défis et les possibilités propres à vos programmes de collecte de fonds par rapport à ceux des établissements homologues
  • Partager commentaires et suggestions sur les façons d’accroître la valeur de l’Enquête dans le futur

 

Tirer parti de LinkedIn pour établir des liens avec les diplômés et susciter leur engagement
Catherine Riggins - Vice-rectrice associée, marketing et relations avec les diplômés, Université Royal Roads
Graeme Owens - Responsable des comptes, Éducation supérieure, Solutions marketing, LinkedIn

L’essor des plateformes de médias numériques et sociaux a permis aux diplômés de rester en contact les uns avec les autres et de soutenir des causes et des établissements qui leur tiennent à cœur. Dans ce nouvel environnement, les établissements doivent susciter l’engagement de leurs diplômés pour générer de l’inspiration, des soutiens appropriés et des rencontres authentiques.

Cependant, les établissements sont aux prises avec des canaux de communication en silo, des ressources limitées et des processus mis en place depuis longtemps, facteurs en raison desquels entreprendre une démarche peut sembler un défi insurmontable. Catherine Riggins, vice-rectrice associée, marketing et relations avec les diplômés, à l’Université Royal Roads, et Graeme Owens, responsable des solutions marketing pour l’éducation supérieure chez LinkedIn Canada, se sont associés en 2018 pour relever ce défi et établir de meilleurs liens avec et entre les diplômés de l’Université Royal Roads.

Dans cette séance présentée conjointement, Catherine Riggins exposera les enseignements et les pratiques exemplaires qui découlent des initiatives d’engagement des diplômés à Royal Roads et Graeme Owens expliquera aux participants comment d’autres établissements d’enseignement canadiens utilisent les outils et ressources de LinkedIn dans le cadre de leurs initiatives d’engagement et d’avancement. À la fin de la séance, les participants auront en main un plan d’action qu’ils pourront rapporter sur leur campus et exploiter sur tous leurs canaux (sur et hors LinkedIn).

Objectifs d’apprentissage :
  • Qu’est-ce qui a (et n’a pas) fonctionné dans la campagne Lost Alumni de Royal Roads
  • Comment appliquer les pratiques exemplaires des autres établissements canadiens
  • Comment utiliser efficacement LinkedIn dans le cadre des initiatives axées sur les diplômés et l’avancement

 

L’histoire d’une année : Miser sur votre rapport d’impact pour nouer des liens et inspirer
Catriona Moore - Agente de communications, Université McGill

Votre établissement a connu une année mémorable! Mais comment faire pour en intégrer tous les éléments dans le cadre restreint d’un rapport annuel – sans parler de créer un récit convaincant qui tissera des liens avec vos donateurs et les inspirera? Découvrez comment l'équipe responsable des communications, Avancement universitaire, de McGill a réinventé sa stratégie de rapports annuels et créé un nouveau produit : son Report on Giving est un document percutant dont la trame narrative unifiée est articulée autour de thèmes liés à la campagne. La mise en récit est un aspect crucial des communications destinées aux donateurs. De la conception du scénario-maquette à l’optimisation du réseautage social pour joindre un plus vaste public, cette séance proposera aux participants des conseils pratiques sur la manière de formuler la mission de leur établissement sous forme de récits et de maximiser le potentiel de leur produit aux fins du service après-don.

Objectifs d’apprentissage :
  • Apprendre comment vous distinguer de la masse et rationaliser votre rapport d’impact annuel pour exprimer clairement votre reconnaissance et démontrer l'es impacts.
  • Gérer les priorités concurrentes tout en vous assurant que votre rapport annuel demeure axé sur les impacts et centré sur les donateurs.
  • Obtenir des conseils pratiques pour faire correspondre la mise en récit avec les priorités stratégiques de votre établissement.

 

Séances d'apprentissage professionnel D - le 5 juin 15 h 15 - 16 h 15


Si on faisait le point sur le marketing – Voyage illustré
Brian Kachur - Spécialiste des services créatifs, Université de la Saskatchewan

Une hilarante tragi-comédie animée et illustrée au crayon, réalisée à l’interne par un concepteur graphique. Entrecoupée d’impressionnantes études de cas réelles portant sur les stratégies de marque, les pièces d’habillement/autres produits portant le nom, le logo ou l’image de marque institutionnelle, la reconnaissance des donateurs, le marketing sportif et la création de nouvelles traditions sur le campus. Agrémentée de multiples rebondissements qui suscitent à tout coup rire et réflexion et par une déferlante de créativité et d’inspiration qui n’épargne aucune discipline de l’avancement. Présentée au congrès du gouvernement de la Saskatchewan sur les communications pour le postsecondaire, elle a suscité les commentaires suivants des participants : « Phénoménal », « Vous nous avez époustouflés » et « Je n’avais pas du tout vu venir cette conclusion. Ça m’a vraiment fait réfléchir et j’ai immédiatement commencé à appliquer ce que j’avais appris. »

Objectifs d’apprentissage :
  • Mettez en valeur vos forces, vos connaissances et vos compétences
  • Inspirez la créativité
  • Rehaussez la qualité et les normes en matière d’image de marque, de marketing et de conception graphique

 

L’avenir de l’engagement des jeunes diplômés au Canada
Brian Gawor - CFRE, Vice-président – Recherche en collecte de fonds, Ruffalo Noel Levitz

L’engagement des jeunes diplômés est un élément clé de votre stratégie en matière d’avancement institutionnel, tant aujourd’hui qu’à long terme. Avec l’augmentation des coûts liés aux études postsecondaires au Canada et la concurrence accrue d’autres organismes de bienfaisance pour l’attention des donateurs, de nombreux établissements d’enseignement ont de la difficulté à maintenir le niveau d’engagement et de dons des jeunes diplômés. Les médias sociaux, les dons en ligne et les nouvelles méthodes de communication changent la donne. En prévision du congrès de cette année, des centaines de membres du CCAE ont récemment été sondés relativement à leurs efforts pour susciter l’engagement des jeunes diplômés donateurs et stimuler leur participation. Dans cette présentation interactive, nous dévoilerons les résultats de ce sondage et discuterons des mesures que nous devrons prendre pour inciter la prochaine génération de diplômés à donner davantage.

Objectifs d’apprentissage :
  • En prenant connaissance des résultats d’un sondage exhaustif mené auprès des collecteurs de fonds canadiens sur leurs pratiques en matière d’engagement, de sollicitation et de fidélisation des diplômés donateurs issus de la génération du millénaire, les participants pourront comparer leurs efforts et leurs résultats à ceux d’autres établissements.
  • En se familiarisant avec les principaux schémas de comportement des Millénariaux en matière de consommation et de philanthropie – schémas qui sont tirés d’une récente recherche menée par une équipe respectée –, les participants découvriront de possibles nouvelles stratégies d’engagement.
  • La séance offrira aux participants l’occasion de partager avec leurs pairs des idées de pratiques exemplaires en matière d’engagement des jeunes diplômés et de donner une nouvelle impulsion à leurs efforts à cet égard.

 

Quand il n’y a pas de mode d’emploi : Conseils sur la gestion des dons complexes
David Palmer - Vice-recteur, avancement institutionnel, Université de Toronto
Rod Kirsch - Vice-recteur principal émérite, Développement et relations avec les diplômés, Université d’État de Pennsylvanie et vice-président-conseil, Grenzebach Glier and Associates

Les dons complexes génèrent d'importantes possibilités pour les établissements d’enseignement : occasions d’avoir un impact incroyable, donner vie à la vision d’un donateur, approfondir les connaissances et trouver des solutions à des questions urgentes. Mais ils sont également assortis de leur lot d’enjeux, dont les suivants : comment assurer la coordination entre de multiples équipes au sein de l’établissement, comment faire participer un donateur à la mise en œuvre du don, et comment surmonter les obstacles qui surgissent inévitablement en cours de route. À cela s’ajoute le fait que les dons complexes exigent une approche sur mesure de la gestion des dons, et que vous devez travailler sans aucun mode d’emploi!

Cette séance présentera des conseils pour naviguer – et réussir – sans mode d’emploi, ainsi que des stratégies pour prévoir et gérer les enjeux tout en optimisant les possibilités associées à ces dons.

Objectifs d’apprentissage :
  • Apprendre comment concevoir une stratégie visant la mise en œuvre des dons et la gestion des donateurs
  • Identifier les partenaires institutionnels pour le don et déterminer comment susciter efficacement leur engagement
  • Comprendre les attentes du donateur, le rôle de ses conseillers et comment communiquer efficacement avec eux
  • Savoir comment éviter les complications inutiles et la dérive des objectifs.

 

Amitié et philanthropie : Comment les réunions de promotion et la sollicitation de pair à pair peuvent inspirer les diplômés à faire un don
Tara McNeice  - Directrice du développement, Université de Guelph
Jana Miller  - Directrice de l´avancement des diplômés, Collège des sciences sociales et humaines appliquées et Collège des arts, Université de Guelph

À l’Université de Guelph, la collecte de fonds entre pairs a contribué à modifier le niveau d’engagement des diplômés. Nous les aidons à planifier leurs réunions de promotion et les incitons ainsi à revenir sur le campus. En cours de processus, nous en appelons également à leur côté philanthropique pour nous assurer que la promotion qui revient donne également en retour. Ces dons alimentent la filière des donateurs à la campagne annuelle, maintiennent les niveaux d’engagement des diplômés et permettent de répondre à nos besoins et de réaliser nos priorités.

Objectifs d’apprentissage :
  • Démontrer comment l’Université de Guelph utilise les réunions de promotion comme moyen de susciter l’engagement des diplômés
  • Comment l’Université de Guelph transforme cet engagement en philanthropie par l’entremise de projets de promotion
  • Démontrer l’impact des projets des promotions sur notre bassin de donateurs

 

Le Programme Les Cent-Associés
Comment l’histoire de la Nouvelle-France a inspiré le développement d’une culture philanthropique à Québec

Cette séance sera présentée entièrement en français
Marc Deschênes  - Directeur, programmes de dons planifiés, Université Laval (Québec)

En terminant la plus grande campagne de financement de son histoire, Laisser une empreinte durable | 350 ans d’excellence (2010-2017), La Fondation de l’Université Laval était loin de se douter que l’histoire de la colonisation française en Amérique aurait joué un rôle aussi important dans le développement philanthropique. À la fin de 2014, la Fondation a lancé un programme inédit de dons planifiés appelé Les Cent-Associés. Ce programme a pour objectif de réunir 100 donateurs(trices) désireux de verser 1 M$ chacun ou plus à La Fondation de l’Université Laval. Si leurs engagements financiers sont remarquables, la reconnaissance physique qui leur est accordée l’est tout autant sur le campus universitaire. Découvrez comment Marc Deschênes revisite l’histoire de La Compagnie des Cent-Associés de 1627 et comment, près de quatre siècles plus tard, ce concept a inspiré la création de ce programme ambitieux, où la notion de culture philanthropique joue un rôle prépondérant. De l’identification à la qualification des prospects de haut niveau, en passant par la stratégie de communication, jusqu’à la sollicitation (ASK), toutes les phases du cycle philanthropique sont passées en revue afin de dresser le portrait original de ce programme qui a littéralement propulsé les dons planifiés à des sommets jamais atteints en 53 ans d’histoire à La Fondation de l’Université Laval.

Objectifs d’apprentissage :
  • Identifier les prospects de haut niveau présentant un maximum d’indicateurs d’affinité et de capacité financière
  • Choisir les meilleures stratégies de développement de dons planifiés dans un contexte d’échéance à court terme et de ressources limitées
  • Analyser correctement les données des systèmes d’information et les sondages afin d’en tirer les meilleures indications relatives à votre potentiel philanthropique
  • Comprendre comment l’innovation peut jouer un rôle moteur dans le développement philanthropique
  • Briser les paradigmes en philanthropie

 

Séance de discussion - le 6 juin 9 h 40 - 10 h 40


Cette heure a 52 minutes : Séance de discussion

Le congrès national propose aux professionnels canadiens de l’avancement institutionnel de très originales et intéressantes occasions par la création de contenus tournés vers l’avenir, de liens permanents et de possibilités de réseautage entre pairs.

Le comité du congrès national est ravi d’annoncer le retour, cette année encore, des très appréciées séances de discussion par groupe d’intérêt. Au programme : une heure entière consacrée à des échanges ouverts, sans filtre, se déroulnt dans un cadre « sécuritaire », des conversations franches et ouvertes au cours desquelles les participants pourront bénéficier des commentaires et de l’expérience de leurs collègues.

Sur place, les membres du comité aideront à orienter la ou les conversations. Ils assureront le bon déroulement des échanges et veilleront au respect du temps imparti en arrêtant/relançant le débat.

Les participants choisiront l’une des six salles en fonction des discussions qui les intéressent le plus. Plusieurs thèmes seront proposés, mais la conversation pourra s’orienter dans diverses directions, en fonction des souhaits des participants.

Thèmes :
  1. Relations avec les diplômés
  2. Services d’avancement
  3. Marketing/Communications
  4. Développement/Campagne
  5. Service après-don/Relations avec les donateurs
Objectifs d’apprentissage :
  • Discuter de vos réussites avec des collègues de votre discipline et demander des conseils à propos des obstacles que vous rencontrez
  • Discuter d’un sujet brûlant, qui n’est pas abordé par le programme du congrès
  • Discuter en toute confiance d’une situation avec laquelle est présentement aux prises votre discipline et obtenir des commentaires et des points de vue d’autres participants qui vivent la même chose.

 

Séances d'apprentissage professionnel E - le 6 juin 11 h 10 - 12 h 10


De la première rencontre à la demande, et tout ce qui se trouve entre les deux. Une introduction à la collecte des dons majeurs
Amanda Fritz - CFRE, Agente responsable de la philanthropie, Dons primaires, Université McGill
Alexis Gaiptman - CFRE, Directeur associé, Dons majeurs - Avancement, Université McGill

En faisant de petites modifications et des investissements intelligents, l’Université Brock a doublé ses demandes et ses engagements relatifs aux dons planifiés sur une période de deux ans. Cette présentation partagera des renseignements détaillés sur le travail accompli afin de repenser les activités liées aux services après-don pour les donateurs de dons planifiés, et comment l’Université Brock s’est engagée dans les prochaines étapes de sa participation avec l’ACPDP et des conseillers en succession pour assurer la croissance future de ce domaine important de la philanthropie. L’Université Brock partagera aussi comment elle gère ce travail ainsi que les ressources financières et les effectifs requis. À la fin de cette séance, les participants auront acquis la capacité d’établir un plan d’action à court terme (ainsi qu’à long terme) qui permet d’augmenter les dons de succession à leur établissement.

Objectifs d’apprentissage :
  • Comment créer un plan de travail collaboratif en matière de fidélisation
  • Comment repérer et mettre en œuvre des politiques et procédures efficaces relatives aux collectes de fonds.
  • Comment mesurer et comprendre la réussite au-delà de l’aspect pécuniaire.

 

Sondage auprès des donateurs : Une approche inspirante, efficace et abordable
Sylvain Ladouceur  - Gestionnaire, programmes des dons planifiés, Université d’Ottawa
Claude Drouin  - Gestionnaire, programmes des dons planifiés, Université d’Ottawa

Présentation du sondage 2016-2017 mené par l’Université d’Ottawa auprès des donateurs de dons planifiés. Claude Drouin et Sylvain Ladouceur expliqueront le processus créatif qu’ils ont utilisé pour mettre en œuvre cette stratégie et obtenir de meilleurs résultats, à moindre coût. Découvrez comment le processus global qui consiste à conceptualiser et mener un tel sondage peut vous aider à identifier de nouveaux donateurs éventuels, établir de plus solides relations, fidéliser vos actuels donateurs et fournir des données de qualité à vos services du développement, des relations avec les diplômés et d’avancement.

Objectifs d’apprentissage :
  • Identifier de nouveaux donateurs potentiels de dons planifiés et évaluer leur intérêt à éventuellement inclure un legs à l’Université dans leur testament.
  • Faire mieux comprendre la motivation des donateurs à faire des dons et leur niveau de satisfaction à l’égard de la reconnaissance/des communications.
  • Obtenir des renseignements démographiques et financiers pour faciliter l’identification de donateurs potentiels à tous les niveaux de dons.

 

Faire progresser votre vision du bénévolat
Dan Keyworth - Directeur de la réussite des clients (Marchés internationaux), Blackbaud

À une époque où les universités doivent en faire davantage avec moins et où les budgets se resserrent, les bénévoles demeurent une ressource souvent négligée. Des études ont montré que la valeur d’une heure de bénévolat est estimée à 27 $1 et que les bénévoles donnent dix fois plus que les autres donateurs2. Il est donc crucial que vos établissements continuent de créer des possibilités de bénévolat intéressantes de manière à susciter l’engagement des diplômés, des étudiants, des donateurs et de la communauté en général et de leur permettre d’offrir généreusement leur temps et leur talent. Un sondage récent mené par Blackbaud auprès de son réseau d’établissements d’enseignement supérieur a permis de recenser les processus établis, les expériences antérieures et les nouveaux programmes mis en place pour susciter et gérer l’engagement des bénévoles et en faire le suivi.

Dan Keyworth est directeur de la réussite des clients (Marchés internationaux) chez Blackbaud et ex-membre de l’équipe de haute direction du bureau du développement de l’Université d’Oxford. Joignez-vous à lui pour découvrir des résultats, tendances, pratiques exemplaires et études de cas réalisées par des pairs provenant de partout dans le monde.

Objectifs d’apprentissage :
  • Familiarisez-vous avec des pratiques exemplaires et des modèles mis en œuvre par des pairs pour faire le suivi de l’engagement des bénévoles, et découvrez comment tout ceci est à la base de votre stratégie globale en matière d’avancement
  • Apprenez comment engager et gérer différents types de bénévoles et faire rapport sur leur valeur pour votre établissement
  • Recevez des conseils et un cadre pour concevoir et mettre en œuvre des stratégies plus efficaces de participation à vos programmes de bénévolat

 

Programmation et marketing axés sur la diversité pour les Retrouvailles – Une étude de cas
Susan Fine  - Responsable, Programmes signature et programmes établis destinés aux diplômés, Université de Toronto
Emma Nguyen  - Directrice, marketing numérique et communications, Université de Toronto
Rachel Chochinov  - Responsable, Communication-marketing intégré, Université de Toronto
Kimberly Lyn  - Éditrice numérique et gestionnaire de communauté, Université de Toronto

Attirant près de 9000 personnes, les Retrouvailles de l’Université de Toronto sont le plus grand rassemblement de diplômés de l’année. Cette étude de cas examinera les Retrouvailles de façon détaillée et illustrera comment la programmation et le marketing qui se rattachent à cet événement signature ont évolué afin de susciter la participation d’un public diversifié, représentatif de notre population de diplômés. Venez découvrir comment élaborer des programmes à valeur ajoutée pour vos principaux publics et comment promouvoir ces programmes pour atteindre vos objectifs opérationnels. Les apprentissages faits lors de cette séance peuvent être appliqués à tous les événements, peu importe leur envergure. Nous vous présenterons des programmes et des communications destinés aux jeunes diplômés, aux familles, aux diplômés de la communauté LGBTQ+, etc.

Objectifs d’apprentissage :
  • Concevoir des programmes dynamiques qui attirent un public de diplômés diversifié
  • Comment choisir les canaux marketing qui vous permettront de joindre votre public
  • Comment approfondir l’engagement de votre public au moyen du marketing et des communications

 

Exploiter le potentiel des diplômés et des donateurs internationaux
Joanne Shoveller - Vice-rectrice, avancement institutionnel, Université de Waterloo

Si votre établissement dispose d’une masse critique d’étudiants et de diplômés internationaux, ces derniers représentent pour lui un fabuleux bassin d’ambassadeurs, conseillers, employeurs, recruteurs, bénévoles et donateurs potentiels. Cette séance décrira un cadre de base pour susciter l’engagement des membres de ce groupe et présentera plusieurs exemples provenant de diverses régions du monde.

Objectifs d’apprentissage :
  • Apprendre comment élaborer un cadre global pour susciter l’engagement de vos étudiants internationaux
  • Apprendre comment élaborer et utiliser le cadre pour susciter l’engagement de vos diplômés internationaux par l’intermédiaire d’associations et d’ambassadeurs, et comprendre l’importance générale des efforts de rayonnement international pour votre établissement
  • Déterminer votre rôle personnel dans l’exécution d’une stratégie efficace visant les diplômés et les donateurs internationaux

 

Séance des commanditaires - le 6 juin 13 h 20 - 14 h 20


Vitrine des commanditaires du CCAE

Qu’offre-t-on de nouveau et d’innovateur au secteur de l’avancement de l’éducation? Joignez-vous aux partenaires et commanditaires du congrès national 2019 du CCAE qui proposeront des idées et services qui favorisent l’innovation et l’émergence de solutions pour les professionnels du domaine.

 

Séances d'apprentissage professionnel F - le 6 juin 14 h 50 - 15 h 50


« La force de l’un » – une plateforme de campagne unificatrice
Catherine Riggins - Vice-rectrice associée, marketing et relations avec les diplômés, Université Royal Roads

Quel est l’élément qui a fait une différence pour vous? Souvenez-vous du temps où une idée, une expérience, une nouvelle perspective ou une personne vous a permis d’apprendre quelque chose d’important ou a complètement transformé votre vie de manières inimaginables. C’est cela, la force de l’un.

Au cours de cette séance, nous explorerons l’approche unifiée développée par l’Université Royal Roads dans le cadre de ses activités d’avancement institutionnel en 2018 et les efforts visant à élargir la plateforme « La force de l’un » à leur première campagne d’appel aux dons ciblant les anciens étudiants.

Objectifs d’apprentissage :
  • Découvrir comment uniformiser et élargir une idée de campagne à de multiples points de contact.
  • Apprendre à mettre à profit vos stratégies en matière de mobilisation de vos anciens étudiants pour développer une campagne d’appel aux dons les ciblant.
  • Explorer des façons de transformer une mise en récit traditionnelle en campagne de marketing numérique.

 

De l’examen exhaustif au sondage en ligne : Une étude de cas sur des méthodes axées sur la recherche pour prioriser et qualifier les donateurs potentiels
Betsy Schuurman - Agente de recherche, Université Carleton
Lisa Bullock - Agente de recherche, Université Carleton
Mingxia Liu - Directrice, Recherche et gestion de donateurs potentiels, Université Carleton

Votre bassin de donateurs potentiels menace-t-il de s’envaser? Est-il engorgé d’éventuels donateurs en attente de qualification? Cette présentation vous expliquera la démarche entreprise par les agents de recherche de l’Université Carleton, en collaboration avec les agents du développement, pour restructurer le bassin de donateurs potentiels de manière à le rendre plus actif et dynamique. La démarche s’est faite en deux temps : tout d’abord un examen exhaustif du bassin et ensuite, un projet pilote de sondage en ligne pour accélérer le processus de qualification des donateurs potentiels. Nous discuterons de la planification et de l’exécution des deux projets, des méthodes utilisées pour prioriser et optimiser les portefeuilles de donateurs potentiels et les changements apportés au processus de qualification dans le but d’accroître l’efficacité et d’accélérer la constitution de portefeuilles.

Objectifs d’apprentissage :
  • Comment planifier et exécuter un examen exhaustif de votre bassin de donateurs potentiels
  • Comment utiliser un sondage en ligne pour accélérer la qualification des donateurs potentiels
  • Comment établir un partenariat avec les agents du développement au moyen de la recherche guidée par les données

 

Calcul du score d’engagement : Quoi considérer et comment utiliser les résultats pour induire le changement
Karen McQuigge  - Directrice, avancement des diplômés (relations avec les diplômés et campagne annuelle), Bureau de l’avancement des diplômés, Association des diplômés de McMaster
Mirko Widenhorn  - Consultant stratégique et principal chargé de comptes, iModules Software

Envisagez-vous d’utiliser le score d’engagement pour évaluer vos efforts et faire des ajustements à votre programmation et à vos communications? Vous en apprendrez davantage sur la façon de le calculer et de l’utiliser à votre profit pour modifier votre approche en matière d’engagement. Cette séance examinera comment le score d’engagement peut vous aider à atteindre vos objectifs, notamment en vous expliquant comment mieux comprendre vos publics cibles et recentrer vos communications et vos programmes. Vous verrez comment le score d’engagement peut vous aider à modifier vos stratégies tant en matière de communications et de programmes qu’en matière de campagne annuelle et de recherche de donateurs potentiels.

Objectifs d’apprentissage :
  • Mieux comprendre comment le score d’engagement peut aider un établissement à recueillir des données révélatrices spécifiques à ses publics cibles à des fins d’analyse comparative et de ciblage, afin de prendre des décisions fondées sur les données.
  • Les participants repartiront en connaissant mieux le type de points de données qui peuvent/doivent être utilisés pour créer un score d’engagement.
  • Montrer comment le score d’engagement peut orienter et modifier la stratégie se rapportant à l’engagement des diplômés afin d’utiliser mieux et plus efficacement les ressources.

 

Gros ou petits, ne perdez pas de vue vos programmes de collecte de dons testamentaires
Alexis Gaiptman - CFRE, Directeur associé, Dons majeurs - Avancement, Université McGill
Brock Warner - Directeur des dons de la communauté et de l’innovation chez War Child

Les donateurs de dons planifiés sont spéciaux. Certains affirment même qu’ils sont les « héros » de tous les jours, vivant parmi nous tout en planifiant un avenir meilleur. Ils comblent les écarts entre les besoins d’aujourd’hui et ceux de demain. C’est pourquoi nous devrions investir dans l’établissement de liens avec ces héros, avec leurs histoires et avec les raisons pour lesquelles ils donnent. Aucun organisme de charité au Canada ne peut se permettre de quitter la balle des yeux quand il est question de créer, gérer ou développer son programme de collecte de dons testamentaires. Alexis et Brock présenteront leurs points de vue respectifs – celui d’un généraliste travaillant dans un petit bureau et celui d’un spécialiste en poste dans un gros bureau – sur ce que cela signifie dans la pratique. Le temps est venu d’être proactifs, cohérents et créatifs dans nos communications liées aux dons planifiés afin que nos donateurs sachent et comprennent que nous sommes là pour collaborer dans le cadre de nos engagements envers eux et leur legs. Ensemble, nous explorerons des façons d’être proactifs et créatifs et examinerons les possibilités de collaborer afin de nous assurer que nos programmes de dons planifiés sont fondés sur une base solide.

Objectifs d’apprentissage :
  • Comprendre ce qui, du point de vue de vos donateurs, renforcera la capacité de votre organisme de charité à obtenir des engagements de dons planifiés. P. ex. élaborer un argumentaire convaincant en faveur des dons planifiés; service après-don et gestion des relations à toutes les étapes
  • Comprendre ce qui, du point de vue de votre organisme de charité, vous garantira que votre programme de dons planifiés est fondé sur une base solide constituée de pratiques exemplaires efficaces et éthiques. P. ex. quoi mesurer et pourquoi, recherche de nouveaux donateurs potentiels de dons planifiés, influencer la culture organisationnelle, prioriser votre temps et travailler avec les partenaires et les professionnels des domaines connexes
  • Comprendre comment sont compris et considérés les dons planifiés par le public et quelles sont les meilleures possibilités qui s’offrent à votre organisme de charité d’augmenter ses revenus liés aux dons planifiés

  

Avec ou sans cannabis? Demandons-nous si c’est une bonne chose pour votre organisation d’accepter une commandite ou un don de bienfaisance d’une entreprise de cannabis
Sam Laprade - Directrice, Gryphon Fundraising

Le 17 octobre 2018, le cannabis récréatif est devenu légal au Canada. Depuis, la légalisation de la marijuana suscite de très intéressantes discussions au sein des organismes sans but lucratif de toutes tailles. Nombreux sont les membres du personnel et les administrateurs qui se demandent :
« Pouvons-nous laisser des entreprises de cannabis commanditer notre événement annuel? Pouvons-nous accepter des dons de bienfaisance de ces entreprises? »

Durant cette séance interactive, nous parlerons des conséquences liées au fait d’accepter un don d’une entreprise qui vend du cannabis, tant à des fins récréatives qu’à des fins médicales. La question est loin de faire l’unanimité, les pour étant aussi nombreux que les contre, et notre séance vous aidera à vous préparer à cet enjeu en constante évolution. Nous allons l’aborder sous tous les angles, incluant les politiques relatives à l’acceptation des dons, les relations publiques et les communications. Qu’allez-vous faire, accepter le don ou le laisser partir en fumée?

Objectifs d’apprentissage :
  • Les participants apprendront quels éléments doivent toujours rester dans leur mire, incluant les politiques relatives à l’acceptation des dons et les relations publiques
  • Ils apprendront comment amorcer cette délicate conversation avec les parties prenantes et les entreprises de cannabis
  • Ils entendront des témoignages de première main sur les succès et les échecs que peut impliquer le travail avec les entreprises de cannabis