Plan stratégique 2017-2020

CCAE 2017-2020 : 3 années percutantes

Vision et mission du CCAE

La mission indique les orientations stratégiques et le mandat de l’organisation; la vision est l’expression des aspirations collectives en ce qui concerne l’organisation.

Mission

Vison

Le Conseil canadien pour l’avancement de l’éducation (CCAE) renforce le leadership et la capacité de la communauté de l’avancement institutionnel en offrant des programmes et services exemplaires qui aident les établissements d’enseignement à réaliser leurs aspirations.

Le Conseil canadien pour l’avancement de l’éducation (CCAE) veut être la principale autorité au Canada dans le domaine de l’avancement de l’éducation en renforçant la capacité, la portée et l’impact de la profession de l’avancement institutionnel au pays.

 

 

Principes directeurs du CCAE

Le Conseil canadien pour l’avancement de l’éducation (CCAE) :

  1. existe pour servir les intérêts de l’éducation par un modèle d’adhésion institutionnelle propre au Canada;
  2. fournit à la communauté de l’avancement institutionnel des programmes et services exemplaires qui sont offerts en français et en anglais, fondés sur la recherche, dirigés par les données et adaptés aux différents types d’établissements, aux diverses disciplines de l’avancement et à tous les niveaux d’expérience;
  3. préconise l’utilisation des pratiques exemplaires actuelles et futures par l’ensemble de la profession de l’avancement institutionnel;
  4. fait une utilisation stratégique et efficace des ressources dans les services qu’il offre à ses membres.

 

Orientation stratégique A:

Afin de mieux servir les membres du CCAE, élaborer et mettre en œuvre des stratégies qui appuient la création d’un modèle d’activités et de financement étalé sur cinq ans, axé sur la croissance, qui assure des revenus constants et prévisibles et prévoit une enveloppe budgétaire pour les priorités stratégiques.

Énoncés d’objectifs
  1. Le CCAE a mis en place un plan d’activités et de financement clairement défini, axé sur la croissance, qui favorise la stabilité de l’organisation.
  2. Le budget de fonctionnement annuel du CCAE est solidifié, et le taux de croissance fiable de ses revenus lui garantit la capacité d’investir dans les secteurs stratégiques prioritaires qui seront définis ultérieurement.
  3. Les revenus du CCAE augmentent chaque année.
  4. La participation aux programmes du CCAE augmente chaque année.
  5. Un système est en place (ce pourrait être un taux de recommandation net) pour mesurer la satisfaction des membres à l’égard des programmes et services du CCAE.

Orientation stratégique B :

Permettre le partage des meilleures pratiques d’un bout à l’autre du pays et guider l’élaboration des programmes et services du CCAE, mener des recherches sur et pour les membres actuels et potentiels.

Énoncés d’objectifs
  1. Le CCAE a réalisé un projet de recherche exhaustif qui, pour l’avenir, aidera à définir ses programmes et services ainsi que ses plans d’activités et de financement.
  2. Le CCAE poursuit les discussions avec les membres sur les enjeux et tendances qui influent sur l’avancement de l’éducation.
  3. Le CCAE mène, en collaboration avec le CASE, des recherches liées à l’avancement de l’éducation au Canada.>
  4. Les plans d’activités et d’élaboration / de prestation des programmes du CCAE reflètent les besoins actuels et projetés des membres ainsi que les tendances en avancement de l’éducation.

Orientation stratégique C :

Afin d’améliorer la croissance de l’effectif du CCAE et sa capacité à servir efficacement les professionnels canadiens de l’avancement institutionnel, s’engager dans des partenariats et des collaborations stratégiques.

Énoncés d’objectifs
  1. Le CCAE a établi avec le CASE, la ISAP, Imagine Canada et d’autres organisations similaires de productifs partenariats de collaboration qui renforcent ses initiatives de recherche, de développement de l’effectif, d’élaboration et de prestation d’activités de perfectionnement professionnel et de défense d’intérêts.
  2. Le CCAE et le CASE continuent d’augmenter le nombre de programmes offerts en collaboration pour le bénéfice des deux organisations et des professionnels canadiens de l’avancement institutionnel.