Séances et présentateurs

Les 8 et 9 février 2018
Carleton University,
1125 Colonel By Drive, Ottawa, Ontario, salle 2228

Commanditaires Platine :

Industrial Alliance

Manulife

Commanditaire Or :

 

Cultiver la valeur du bénévolat

Benjamin Slotznick, J.D., Ph.D., Brian D. Wynn, LL.B., et Sharon Houle Randall, J.D.; Charles Dumas; Jo Dumas

Plusieurs diplômés bénévoles chevronnés (qui ont dirigé des équipes constituées d’autres diplômés bénévoles) partageront leurs réflexions et répondront aux questions sur différents sujets. Ils fourniront également des exemplaires du livre The YaleGALE Guide to Alumni Relations and Volunteer Engagement.

Lors de cette séance, les participants apprendront comment :

  1. les bénévoles peuvent avoir un impact positif sur la collecte de fonds;
  2. recruter et mobiliser les bénévoles;
  3. instaurer une culture qui inspire loyauté et bénévolat.

 

Charles Dumas

Charles Dumas, J.D., est professeur émérite à l’Université Penn State (en théâtre et en études afro-américaines) ainsi qu’un acteur et metteur en scène primé. Au cours de sa carrière, il a aussi travaillé comme organisateur communautaire, militant des droits civils, avocat d’entreprise et chercheur international, de même que dans le domaine de la politique locale. Il soutient activement les communautés de diplômés des universités Penn State et Yale. En tant que bénévole pour l’Université Yale, Charles Dumas a siégé au comité de direction du « Yale Club » de sa région ainsi qu’au conseil d’administration national de l’association des diplômés de race noire de l’Université Yale. Il a également dirigé des panels à l’échelle internationale sur l’engagement des diplômés à l’Université Yale ainsi qu’en Afrique du Sud.

 

Jo Dumas

Ann Dumas, Ph.D., est professeure enseignante agrégée en études des médias à l’Université Penn State. L’étendue de sa carrière dans le domaine des médias va du génie électrique au génie de la radiotélédiffusion, de la direction technique à la direction-réalisation, de la scénarisation à la révision, ainsi qu’à l’analyse de la politique publique. Jo Dumas a participé à des forums portant sur les relations avec les diplômés à l’Université Yale et en Afrique du Sud. Elle est actuellement coordonnatrice du programme « Shreyer Honors » pour le Collège des communications Belasario.

 

Benjamin Slotznick, J.D., Ph.D., diplômé bénévole à l’Université Yale et lauréat de nombreux prix, mène également une brillante carrière en tant qu’avocat, inventeur, concepteur de logiciels et promoteur immobilier. Comme bénévole, il a occupé des postes de direction au sein de groupes de diplômés (promotion, club, groupe d’intérêts communs) de Yale, et il a dirigé des projets largement connus et primés (réunion de promotion, site Web du groupe d’intérêts communs, conférences internationales, voyages de service communautaire à l’étranger et un ouvrage de plus de 200 pages intitulé The YaleGALE Guide to Alumni Relations and Volunteer Engagement). Son plus récent projet : la création de Camp Yale, une nouvelle tradition pour les diplômés. Ces retrouvailles, qui ont donné lieu à une vingtaine de fêtes un peu partout dans le monde, ont réuni 460 participants et donné l’occasion à de nouveaux diplômés d’assumer des rôles de leadership.

 

Brian D. Wynn, LL.B., est un prospère avocat en pratique privée à Toronto, un diplômé des universités de Toronto et Yale et un leader bénévole accompli. Il a animé des débats d’experts sur l’engagement des diplômés pour Yale dans plusieurs pays, il a produit une tournée à Toronto pour le chœur des diplômés de Yale et il a été collecteur de fonds bénévole pour sa promotion de Yale pendant presque 45 ans. Il donne également des conférences sur des questions liées aux arts, au divertissement et aux communications à l’École de commerce Schulich de l’Université York. Ses rôles de leadership à titre bénévole incluent ceux de président de la Société royale de sauvetage du Canada, de membre du conseil d’administration de Cancer de l’ovaire Canada et de membre du Conseil des gouverneurs du Collège Havergal.

 

Sharon Houle Randall, J.D., est une prospère avocate d’affaires. Elle a commencé sa carrière dans le domaine de la gestion de marque chez Procter & Gamble et a travaillé comme professionnelle des relations avec les diplômés et du développement à l’Université Georgetown. Elle a récemment été professeure auxiliaire de droit dans le programme de l’Université Temple, campus du Japon. Bénévole accomplie pour Yale, elle a dirigé plusieurs projets et initiatives pour l’établissement : réunion de sa promotion, clubs de diplômés de Yale dans plusieurs villes, une initiative de service international, un groupe de réseautage interuniversitaire, Camp Yale Tokyo et plusieurs conférences internationales sur les relations avec les diplômés en Inde pour l’association des diplômés de Yale.

 


 

Ressources de carrière pour les diplômés : Valeur ajoutée. Valeur modifiée. Ce qui est important pour nos diplômés doit l’être pour nous aussi

Shelley Huxley, directrice, engagement des diplômés, Université Brock

Le monde de l’emploi change! On prévoit que 65 % des enfants qui entrent aujourd’hui à l’école occuperont un emploi qui n’a pas encore été inventé. Et pour nos diplômés présentement sur le marché du travail, le changement a l’effet d’une lame de fond. Il est de plus en plus important d’aider les diplômés à s’adapter à une population active en constante évolution. Comment pouvons-nous générer de la valeur pour eux? Et comment demeurer réceptifs et mieux à même de répondre à leurs besoins?

Lors de cette séance, les participants :

  1. apprendront à créer une programmation qui correspond aux besoins de leurs diplômés et respecte les capacités de leurs services / établissements (les budgets diminuent);
  2. découvriront que les professionnels des relations avec les diplômés sont passés maîtres dans l’art de créer des liens et de favoriser les rapprochements. Créer des partenariats et tirer profit des occasions qui se présentent aide à élaborer une meilleure programmation et réduit le stress;
  3. apprendront à évaluer les besoins des diplômés en parlant avec eux et avec leurs collègues du secteur académique. Posez des questions, et soyez prêts à entendre les réponses.

 

Shelley Huxley, directrice, engagement des diplômés, Université Brock

Diplômée et professionnelle du développement qualifiée possédant plus de 20 ans d’expérience, Shelley Huxley a travaillé dans tous les domaines de l’avancement institutionnel dans quatre universités (Laurier, Queen’s, McMaster, Brock). En 2005, elle entrait à l’Université Brock, où elle s’est intégrée à l’équipe d’avancement institutionnel et a occupé plusieurs postes dans les domaines des relations avec les diplômés et les donateurs. Elle est active au sein du CCAE et est fière de représenter Brock à titre d’ambassadrice institutionnelle.

 


 

Gérer le changement permanent au moyen d’un robuste cadre de relations avec les diplômés

Joanne Shoveller, vice-rectrice, avancement, Bureau de l’avancement institutionnel, Université de Waterloo

Gérer le changement sur une base continue fait intrinsèquement partie du travail de relations avec les diplômés et ce, pour diverses raisons : croissance des populations, changements dans les orientations et visions institutionnelles, influences externes et occasions nouvelles qui se présentent. Cette séance vise à explorer un cadre souple permettant de gérer le changement, d’atténuer les risques, de saisir les occasions offertes et de mobiliser efficacement les partenaires internes et externes.

Débutant avec un aperçu des cadres de relations avec les diplômés mis en place par trois établissements différents, la séance mettra tout particulièrement l’accent sur la participation des membres de l’équipe, des diplômés et des dirigeants institutionnels au processus de changement. Elle se poursuivra avec des discussions en table ronde sur les modèles narratifs efficaces, les cadres de relations avec les diplômés, l’habilitation des équipes et la mentalité institutionnelle, et se conclura avec une récapitulation des points importants à retenir.

Lors de cette séance, les participants apprendront

  1. comment élaborer et utiliser efficacement des modèles narratifs communs;
  2. comment créer un cadre de relations avec les diplômés pertinent pour leur établissement;
  3. comment susciter la participation des membres des équipes internes et des collègues au processus de changement.

 

Joanne Shoveller, vice-rectrice, avancement, Bureau de l’avancement institutionnel, Université de Waterloo

Joanne Shoveller occupe le poste de vice-rectrice à l’avancement institutionnel à l’Université de Waterloo depuis janvier 2017. Auparavant, elle a occupé des postes de direction en avancement institutionnel à l’INSEAD (Institut européen d’administration des affaires) en France (2012-2016) et à l’Université de Guelph (2004-2012) ainsi que divers postes de direction en collecte de fonds, marketing et gestion administrative à l’Université Western et à l’École de commerce Ivey (1987-2004), incluant un mandat de deux ans à Hong Kong.

En raison de la perspective internationale qu’elle a développée en étant présentatrice et bénévole pour le CCAE et le CASE en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Australie, Mme Shoveller possède un point de vue unique sur l’expérience des diplômés et la gestion efficace du changement.

 


Renforcer l’engagement des diplômés

Sean Price, vice-président associé aux relations avec les diplômés, Bureau de l’avancement, Université de l’Alberta

Depuis de nombreuses années, le programme des relations avec les diplômés de l’Université de l’Alberta se concentre sur l’engagement d’un plus grand nombre de diplômés. Récemment, nous avons amorcé une transition vers des programmes axés sur le renforcement de l’engagement personnel. Découvrez les raisons appuyant cette orientation et notre expérience à ce jour.

Les participants à cette séance exploreront :

  1. Les avantages d’un programme axé sur le renforcement de l’engagement par rapport à un programme plus général.
  2. Les paramètres associés au processus décisionnel sur le plan programmatique.
  3. Comment obtenir l’appui de la direction pour un programme qui peut sembler représenter une diminution de l’engagement.

 

Sean Price, vice-président associé aux relations avec les diplômés, Bureau de l’avancement, Université de l’Alberta

Sean Price est diplômé de l’Université de l’Alberta et de l’Université Notre Dame. Il a travaillé pour le club de hockey des Oilers d’Edmonton pendant 14 années. Durant ce temps, il a occupé plusieurs rôles, dont directeur du marketing et vice-président des ventes de billets. Il a joué un rôle important dans la planification du match Heritage Classic ainsi que dans les campagnes de marketing des Oilers tout au long des séries menant à la coupe Stanley en 2006.

Sean a aussi été vice-président des ventes aux sociétés pour le club de football des Eskimos d’Edmonton, qui a remporté la Coupe Grey durant ses années avec l’équipe. Il est maintenant vice-président associé aux relations avec les diplômés à l’Université de l’Alberta. Il est marié à Kristine, elle aussi diplômée de l’Université de l’Alberta, et est père de trois enfants.

 


Détournement des Retrouvailles

Sarah Indewey, directrice associée, Relations avec les diplômés et les bénévoles, M.A.P., CVA, CVRM; Trista Walker, directrice administrative, Bureau des relations avec les diplômés et secrétaire du conseil d’administration des diplômés, Université Western

Les traditions entourant les Retrouvailles évoluent. Au fur et à mesure que nos effectifs étudiants prennent de l’ampleur, comment pouvons-nous continuer d’honorer notre riche passé tout en nous efforçant de mobiliser la prochaine génération?

Les participants à cette séance apprendront comment :

  1. Inciter les leaders étudiants à participer davantage à votre programmation.
  2. Rester fidèle à vos objectifs en matière d’engagement des diplômés dans un contexte d’incertitude.
  3. S’adapter au changement après avoir été jeté au feu.

 

Sarah Indewey, directrice associée, Relations avec les diplômés et les bénévoles, M.A.P., CVA, CVRM
https://www.linkedin.com/in/sindewey/
@Sindewey

Sarah Indewey est chef de file expérimentée dans le domaine de l’administration de l’enseignement supérieur. Elle est titulaire d’une maîtrise en administration publique axée sur les relations entre le gouvernement et les universités.

En plus de contribuer à la stratégie organisationnelle globale et d’appuyer le Cadre de référence sur l’engagement des bénévoles de l’Université Queen’s, elle dirige le personnel et les équipes de bénévoles responsables de la programmation de la Fête des diplômés de l’Université Queen’s depuis 2004. Entre les annulations, les déplacements des activités au printemps, et les bons ainsi que les mauvais moments, l’Université Queen’s a connu son lot de loufoqueries et de détournements. Venez tirer des leçons de ces hauts et de ces bas, de même que de la planification collaborative en cours visant à mener la Fête des diplômés 2018 de l’Université Queen’s à des résultats positifs pour tous les intervenants.

 

Trista Walker, directrice administrative, Bureau des relations avec les diplômés et secrétaire du conseil d’administration des diplômés, Université Western

Trista Walker s’efforce actuellement d’aider l’Université Western à parvenir à son objectif de doubler la mobilisation des diplômés. Elle a commencé sa carrière à l’Université Western en 2001, et est particulièrement fière du travail qu’elle a effectué pour les programmes des Retrouvailles et de l’éducation permanente. Elle est devenue accro des données, mais aime encore les possibilités presque sans limites que procure la création d’initiatives à l’intention des diplômés à toutes les étapes du cycle de vie.

Trista dirige un groupe de 16 professionnels affectés aux diplômés et est secrétaire du conseil d’administration de l’association des diplômés. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts en communication de l’Université Brock et d’une maîtrise en communication stratégique et leadership de l’Université Seton Hall.

 


Regroupements « entièrement canadiens » de par le monde : une aide ou un empêchement?

Gabrielle Korn, directrice administrative, Relations avec les diplômés et dons annuels, Université McGill et Guy Larocque, directeur général, Mobilisation des diplômés, Division de l’avancement, Université York

Bien que la majorité de nos établissements d’enseignement s’engagent dans des projets de collaboration internationale pour diverses raisons stratégiques, y compris la mobilisation des diplômés et la philanthropie, nos ressources en matière de gestion de ces projets de collaboration varient considérablement. Parmi l’abondance de regroupements, de chambres de commerce internationales, de consulats et d’autres bureaux diplomatiques « entièrement canadiens », y a-t-il une valeur à ces collaborations avec des tiers? Découvrez les avantages et les inconvénients des partenariats « entièrement canadiens » du point de vue de deux établissements d’enseignement comptant différents degrés d’activité internationale, et soyez prêts à partager vos propres défis ainsi que vos réussites dans ce domaine.

Les participants à cette séance examineront :

  •     Les entités existantes en matière de collaboration sur le marché international.
  • Les façons d’évaluer le rapport coût-efficacité du développement de partenariats dans des endroits où il existe une association des diplômés active et dans ceux où il n’en existe pas.
  • Des idées pour tirer le meilleur parti des occasions de partenariat international.

 

Gabrielle Korn, directrice administrative, Bureau des relations avec les diplômés et des dons annuels

Née à Montréal et parfaitement bilingue, Gabrielle Korn a rejoint l’Université McGill en 2014, où elle met à profit les plus de 25 années d’expérience dans le domaine de l’avancement en enseignement supérieur et des groupes de défense sans but lucratif qu’elle a acquise à l’Université Concordia, où elle a finalement assumé les fonctions de directrice du Bureau des diplômés. Elle a par la suite rejoint l’organisme environnemental et de préservation du patrimoine Les amis de la montagne, en tant que directrice des communications, responsable des communications stratégiques, de l’approche communautaire et des campagnes de financement d’événements spéciaux. Elle détient un baccalauréat ès arts en journalisme et un certificat en relations publiques de l’Université Concordia, ainsi qu’un certificat en gestion du secteur des bénévoles et des organismes sans but lucratif de l’Université Ryerson/Imagine Canada.

 

Guy Larocque, directeur général, Engagement des diplômés, Université York

Guy Larocque est un professionnel chevronné de l’avancement institutionnel comptant plus de 25 années d’expérience en communication, en engagement des intervenants et en gestion des programmes, acquises dans les secteurs de l’enseignement postsecondaire, des organismes sans but lucratif et gouvernemental. Il est directeur général de l’engagement des diplômés à l’Université York de Toronto depuis janvier 2016.

Avant d’occuper ses fonctions actuelles, Guy Larocque a travaillé pendant plusieurs années dans l’est de l’Ontario, où il a transformé le service des relations avec les diplômés de l’Université d’Ottawa, et où il a par la suite géré divers portefeuilles liés aux communications pour le Bureau canadien de l’éducation internationale, un organisme sans but lucratif consacré uniquement à l’éducation internationale de la maternelle à la fin du secondaire, et jusqu’aux études supérieures.

Au début de sa carrière, il a travaillé pour deux gouvernements provinciaux (celui de l’Ontario et celui du Québec), pour une entreprise de relations publiques et pour le Collège Glendon (le campus bilingue d’arts libéraux de l’Université York), où il a occupé divers postes de gestion des intervenants, allant de la défense des intérêts à l’analyse des politiques, au recrutement, aux communications, à la gestion d’événements et aux relations avec la collectivité.

Guy Larocque a obtenu deux diplômes de l’Université York, un baccalauréat ès arts spécialisé en science politique et en histoire, et une maîtrise en économie politique internationale, au cours de laquelle il a participé à un échange international aux Pays-Bas. Il est titulaire d’un diplôme en informatique du Cégep de Trois-Rivières, Québec, sa ville natale. Parmi ses intérêts personnels, on compte la paléoanthropologie, l’astrophysique, la science-fiction, la musique et l’histoire.