Bourses TD Assurance Meloche Monnex en avancement institutionnel - Les gagnants

 

Les gagnants 2019

HartleyKarissa

Karissa Hartley, Université de Lethbridge
Lethbridge, Alberta

Diplômée de l’Univerisé de Lethbrige, Karissa Hartley illustre à merveille ce qu’est une lauréate d’une bourse TD. Avec un enthousiasme indéfectible et une volonté persistante d’évoluer et d’apprendre, elle rassemble toute sa passion et s’investit pleinement à faire une vraie différence dans la vie des diplômés.

Après avoir obtenu son diplôme en mai 2018, Karissa a occupé le poste de coordonnatrice de l’engagement des diplômés à l’Université Lethbridge, où Lyndsay Montina, directrice des relations avec les diplômés de l’université, est épatée par ses progrès et déclare : « Grâce à son appui, la programmation du Bureau des relations avec les diplômés s’est considérablement accrue. Elle a dirigé les activités requises pour accroître le nombre de sections régionales de l’Association des diplômés de deux à sept, a établi un compte Instagram florissant dans lequel les diplômés se succèdent toutes les semaines pour présenter ce qu’ils ont réalisé depuis l’obtention de leur diplôme et a accepté de plein gré tout rôle nécessaire pour appuyer l’équipe. Elle est exactement le type de personne dont nous avons besoin pour continuer à façonner le futur de l’engagement des diplômés à l’Université de Lethbridge. »

La principale tâche du Bureau des relations avec les diplômés est de créer les fondements de base nécessaires au développement de l’engagement et de la connectivité. Durant la période de sa bourse, Karissa dirigera ce travail en créant une suite de communications à l’intention des diplômés. La suite sera un ensemble de communications axées sur les diplômés, dont le contenu permettra de mettre les diplômés en réseau à l’aide de diverses méthodes stratégiques de mise en récit. Un projet de ce calibre sera d’une importance vitale pour l’Université de Lethbridge, car il donnera une voix forte aux personnes qui ont bâti la communauté de cet établissement. Les activités comprennent l'animation et la production d'un balado accompagné d’un blogue complémentaire, la mise en vedette des diplômés dans l’actualité, le recrutement de diplômés pour créer des articles d’intérêt pour la communauté de l’Université de Lethbridge et la promotion d'un contenu orienté sur les diplômés dans les médias sociaux.

Karissa a déjà joué un rôle essentiel en aidant le Bureau des relations avec les diplômés à faire de grands progrès pour établir des liens avec les diplômés ou pour les renouer dans le but de les ramener dans le giron de l’université. Elle est enthousiaste à l’idée de poursuivre son travail à l’Université de Lethbridge par l’intermédiaire du programme de bourses TD, et elle considère cette réalisation comme étant un atout important pour renforcer ses compétences professionnelles et augmenter la valeur du lien entre les diplômés et leur alma mater.

« En tant que lauréate d’une bourse TD 2019, j’appliquerai mes connaissances et mes compétences actuelles pour me pencher sur cette question en créant des voies qui favorisent l’engagement à vie des diplômés et qui établissent une affinité durable pour l’établissement dans son ensemble. »


KirkerJenna

Jenna Kirker, Université Lakehead
Thunder Bay, Ontario

Étudier à l’Université Lakehead provoque des événements qui transforment une vie, et le cas de Jenna Kirker ne fait pas exception. Durant un parcours universitaire impressionnant d’une durée de sept ans à l’Université Lakehead, Jenna a terminé un baccalauréat spécialisé en histoire de l’art, un baccalauréat en éducation et une maîtrise en histoire. Elle attribue son succès à l’excellence du milieu pédagogique de cet établissement, et il s’ensuit qu’elle aspire à continuer à donner en retour à l’université. Jenna poursuit ses réalisations pédagogiques et termine présentement un doctorat en histoire à l’Université McMaster.

Jenna a commencé son parcours philanthropique à l’Université Lakehead au sein de l’équipe des relations extérieures en participant au programme de campagne téléphonique du Bureau des diplômés. D’employée étudiante à temps partiel au départ, elle est rapidement devenue superviseure « Au fur et à mesure que je travaillais à recueillir des fonds à l’appui des dossiers de l’Université Lakehead ainsi que pour la campagne annuelle, dit-elle, j’ai réalisé quelle incidence mes efforts avaient sur les autres étudiants. Lorsque je parlais avec des diplômés et des amis de l’université, il était clair que mes conversations s’inscrivaient dans une relation plus large qu’ils entretenaient avec l’Université Lakehead, et que l’engagement était un élément essentiel de cette relation. »

De son travail dans le cadre de ce premier initial, Meghan Hanbury, directrice de la campagne annuelle et de l’engagement des diplômés dit qu’elle « semblait comprendre naturellement que ce sont les liens personnels que nos diplômés et amis entretiennent avec l’Université Lakehead qui sont si précieux dans le domaine de la philanthropie ».

Elle a continué de donner de ses talents à diverses initiatives ciblant les diplômés, par exemple, en tant qu’ambassadrice des diplômés pour l’Association des diplômés, représentante des étudiants et des diplômés de l’Université Lakehead lors de la Foire des universités de l’Ontario et conférencière invitée durant le Dîner de reconnaissance des donateurs

Ses réalisations exceptionnelles à ce jour ont mené à l’occasion unique de devenir lauréate d’une bourse TD. Grâce au programme de bourses, Jenna bénéficiera d’expériences de mentorat remarquables de la part de ses collègues de l’équipe de l’avancement institutionnel de l’Université Lakehead. Elle est chargée de créer un Programme pour les parents à l’Université Lakehead, d’accroître la filière des donateurs de l’université, d’augmenter les dons à la campagne annuelle et de repérer les donateurs éventuels de dons majeurs, de développer et de mettre en œuvre un plan complet de mobilisation des étudiants et des jeunes diplômés, de repérer les donateurs à la campagne annuelle les plus susceptibles de faire un don à la William G. Tamblyn Legacy Society, menant ainsi à un plus grand nombre de donateurs dans ce programme.

Le dévouement de Jenna et son amour pour l’Université Lakehead et la communauté de Thunder Bay sont évidents dans toutes les activités philanthropiques auxquelles elle contribue, comme elle l’exprime avec tant d’éloquence : « L’idée d’aller au-delà de la collecte de fonds transactionnelle pour favoriser des liens plus profonds entre les membres d’une organisation et l’organisation elle-même, m’a poussé à appliquer cette expérience à d’autres domaines de mes activités de bénévolat actuelles. En tant que personne qui voudrait faire de Thunder Bay son lieu de résidence permanente, je m’efforce de donner en retour à la communauté et de mettre mes compétences à profit. »

Jenna Kirker sera sans doute un ajout inspirant à l’Université Lakehead et dépassera les attentes établies pour les lauréats des bourses TD.

MacCormack

Susan MacCormack, Université Saint Mary’s
Halifax, Nouvelle-Écosse

L’enthousiasme règne au sein de l’équipe d’avancement institutionnel de l’Université Saint Mary’s de Halifax.

Avec l’arrivée d’un nouveau vice-recteur et la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie qui vise à la fois à amasser des fonds et à élargir le cercle d’amis de l’Université et qui valorise autant la communauté interne que la communauté externe, l’équipe en pleine expansion se prépare à innover. Il est donc tout à fait approprié pour Saint Mary’s d’accueillir cette année sa toute première boursière TD Assurance, Susan MacCormack.

Susan a commencé à travailler à Saint Mary’s en 2016 au poste de coordonnatrice, programme d’appels et sensibilisation. Depuis, elle a fait ses preuves et démontré qu’en avancement institutionnel, elle est une star aux multiples talents.

« Non seulement Susan possède un don inné pour la communication et l’établissement de relations, mais elle semble savoir naturellement comment obtenir des résultats incroyables », souligne Sarah MacDonald, directrice de la campagne annuelle à Saint Mary’s. « Au cours de la première année de Susan, le service a connu un taux de concrétisation des promesses de dons de 100 p. cent, les dons en ligne ont augmenté de 65 p. cent et elle nous a aidés à recruter plus de 100 nouveaux donateurs. »

En plus des résultats impressionnants qu’elle obtient, Susan déborde d’idées novatrices auxquelles elle ajoute toujours « une touche artistique et créative » de même qu’une dose d’empathie, ajoute Sarah MacDonald. Elle a élaboré un nouveau et attrayant programme de recrutement et de formation qui a grandement amélioré le maintien en poste du personnel et elle a créé l’initiative Alumni Discovery, un programme d’affinité qui permet des rencontres individuelles entre diplômés, donateurs et actuels étudiants et recueille des données qualitatives.

Diplômée de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (B.A. en anglais avec mineure en psychologie), Susan attribue à son travail au centre sportif de l’établissement sa profonde compréhension de l’importance de l’engagement à chaque contact établi avec chacun des intervenants. Elle croit aussi que sa vaste expérience de bénévolat dans des programmes destinés aux enfants a contribué à ancrer en elle une solide mentalité philanthropique.

À titre de boursière TD Assurance, Susan jouera un rôle fondamental dans l’instauration d’une culture de la philanthropie à Saint Mary’s. Elle travaillera également à l’amélioration de l’expérience des donateurs modernes au moyen de messages cohérents et ciblés, d’une expérience numérique rehaussée pour les diplômés donateurs et de programmes d’affinité élargis.

Artiste visuelle, illustratrice et entrepreneure, Susan élargira ses horizons professionnels grâce à son expérience en tant que boursière TD Assurance et deviendra à n’en pas douter une source de créativité et d’idées novatrices pour Saint Mary’s.


 

Christian Robillard, Université Carleton
Ottawa, Ontario

Chez certaines personnes, le goût pour la philanthropie et le bénévolat se développe au fil du temps tandis que chez d’autres, ce goût semble inné, ce qui est le cas de Christian Robillard. Titulaire d’une maîtrise en philanthropie et leadership dans le secteur sans but lucratif de l’Université Carleton, il possède déjà un impressionnant curriculum vitᴂ en matière de philanthropie et de bénévolat. Il fera profiter l’Université Carleton des fruits de son talent et de son expérience en tant que boursier TD Assurance 2018-2019.

Pendant ses études de premier et de deuxième cycle à Carleton, Christian a été coprésident de la campagne auprès de la communauté universitaire, une campagne qui amassait plus de 300 000 $ par année. Il a aussi dirigé le conseil de philanthropie des étudiants de l’Université, a été président fondateur de la section collégiale de l’Association of Fundraising Professionals de Carleton, a été coordonnateur des subventions et commandites pour l’Association des étudiants et a siégé aux comités des deux premières campagnes de collecte de fonds Mardi je donne tenues à l’Université.

Dans la communauté élargie, il a aidé à amasser au total plus d’un million de dollars pour le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, la Fondation Rêves d’enfants, Jeunesse Ottawa et le Club garçons et filles d'Ottawa. Il a également collaboré avec le cabinet-conseil The Sponsorship Collective à la conception de stratégies organisationnelles en matière de commandites.

Le travail bénévole et les réussites scolaires de Christian lui ont valu diverses reconnaissances : il a reçu le Prix du Gouverneur général pour l’entraide, le Prix #OC150 (Ottawa-Carleton) et plusieurs bourses d’études, dont trois bourses de leadership.

À titre de boursier TD Assurance, il apportera son soutien à la réalisation de la campagne Here for Good de Carleton, dont l’objectif est de 300 millions $. Il sera chargé d’élaborer et de réaliser des entrevues d’évaluation du potentiel philanthropique, d’élaborer une stratégie de commandite pour l’Université, incluant des recherches sur les meilleures pratiques et l’établissement de relations avec les groupes étudiants, d’élaborer des stratégies de fidélisation et, dans la foulée du 75e anniversaire de l’Université, de diriger la stratégie Next 75 Years axée sur les nouveaux diplômés.

Christian Robillard entrevoit trois missions clés pour l’avancement de l’éducation, et il se réjouit à la perspective de contribuer à leur réalisation :

  • « L’avancement peut être un puissant rassembleur, jumelant diplômés et partenaires pour réaliser de grandes choses. »
  • « Une présentation sans démonstration n’est rien de plus qu’une conversation; le travail d’un service d’avancement institutionnel est de présenter ce qu’il fait et de démontrer pourquoi c’est important. »
  • « La mise en récit fait partie intégrante de notre ADN, mais c’est un art encore à parfaire. »

Manifestement, Christian Robillard a tout le potentiel pour être un boursier TD Assurance exemplaire et devenir un leader en avancement institutionnel.

Aguilar

Anne-Marie Aguilar
Université de l’Alberta

L’avenir de l’éducation au Canada est tributaire du soutien accru des jeunes diplômés. Dans sa volonté d’exploiter le potentiel des diplômés de la dernière décennie, l’Université de l’Alberta saura tirer parti des compétences avérées et du dévouement d’Anne-Marie Aguilar, lauréate 2017-2018 d’une bourse TD en avancement institutionnel. Pendant son année de bourse, Anne-Marie s’efforcera d’améliorer le service après-don offert aux récents diplômés en fusionnant des secteurs relevant du développement, des relations avec les diplômés et des communications marketing.

Anne-Marie, que l’on appelle Annie, a déjà démontré sa capacité d’empathie et d’adaptation en tant qu’agente de liaison entre les donateurs et les lauréats de bourse, en premier lieu lorsqu’elle a travaillé comme stagiaire en avancement et ensuite, à titre de coordonnatrice contractuelle du service après-don au bureau de l’avancement institutionnel de l’Université de l’Alberta.

Annie s’est tout particulièrement démarquée par ses capacités en conception et rédaction de rapports et par sa facilité à établir des liens avec les étudiants. Elle a conçu un rapport de service après-don pour une compagnie, un rapport que cette dernière considère désormais comme un modèle de référence. Annie a également amélioré les communications aux donateurs afin de les sensibiliser au vécu des étudiants qui bénéficient des bourses qu’ils financent et, par conséquent, à l’utilité et à l’impact de leurs dons.

En tant que Canadienne de première génération dont la famille a immigré des Philippines en 1989, Annie a été encouragée à exceller dans ses études par des parents qui aspiraient à offrir une formation universitaire à leurs enfants. Son grand-père insistait d’ailleurs sur le fait que « l’éducation est la seule chose qui ne peut nous être enlevée. »

Annie a obtenu un baccalauréat en anglais (avec mineure en histoire) de l’Université de l’Alberta en 2015. Pendant ses études secondaires et universitaires, elle a été bénévole dans divers domaines – organisations humanitaires, services aux aînés, sports – et comme agente de liaison avec les étudiants. En 2015, elle a pu approfondir ses compétences et connaissances en avancement institutionnel après avoir été choisie avec cinq autre étudiants de premier cycle, parmi une centaine de candidats, pour faire un stage dans ce domaine.

Commentaire de Kyle Goertzen, agent du service après-don, relations avec les entreprises et les fondations, à l’Université de l’Alberta : « Annie a abordé son travail avec un niveau d’enthousiasme, d’énergie et d’inspiration comme j’ai rarement vu. »

En tant que boursière TD en avancement institutionnel, Annie relèvera de la directrice principale de la planification des campagnes et travaillera en étroite collaboration avec les bureaux de la campagne annuelle, du service après-don et des communications marketing. Dans le cadre de ses fonctions, elle élaborera un programme d’engagement axé sur les diplômés des dix dernières années afin d’améliorer le service après-don pour les petits donateurs et de sensibiliser les étudiants à la philanthropie au moment où l’Université se prépare à sa prochaine campagne de financement globale.

Dans la lettre accompagnant sa candidature, Annie déclare : « J’espère que mon programme de bourse sera synonyme de changement positif et de croissance au sein de l’Université et qu’il contribuera à la réalisation de la vision de l’établissement : être source d’inspiration pour l’ensemble de la population. »

Avec sa bourse TD 2017-2018 en avancement institutionnel, elle aidera très certainement l’établissement à remplir cette promesse.

 


Aguilar

Sarah Carthy
Université Trent

Internationaliste. Personne entreprenante et proactive. Femme d’équipe talentueuse et digne de confiance qui agit de manière professionnelle. Chercheuse accomplie et brillante communicatrice possédant de solides aptitudes en leadership. Et une sorte d’accro de la techno. Ce sont là quelques-uns des nombreux attributs de Sarah Carthy, boursière TD 2017-2018 en avancement institutionnel de l’Université Trent.

L’Université Trent profite de l’assurance et des capacités de Sarah depuis trois ans déjà. Dès le début de ses études, elle a en effet travaillé à temps partiel en relations avec les diplômés à titre de spécialiste de la communauté Internet (au Service de promotion institutionnelle) et d’adjointe aux communications (au Service des relations avec les diplômés). Dans le cadre de ses fonctions, elle a analysé en profondeur la base de données sur les diplômés, travaillé étroitement à la conception, à la réalisation et à l’entretien d’un nouveau site Web, aidé les diplômés et les donateurs à accéder aux ressources en ligne et mis pleins feux sur les réussites des diplômés en les diffusant sur de nombreux médias.

Sarah obtiendra son baccalauréat en administration des affaires (avec spécialisation en économie) de l’Université Trent au printemps 2017. Elle a bénéficié d’une bourse d’admission et a maintenu pendant ses études les moyennes exigées pour que cette bourse soit renouvelée chaque année. En 2015, elle a reçu la bourse d’études à l’étranger Edward Tremain, ce qui lui a permis d’étudier pendant un an à l’Université Nottingham Trent dans le cadre du programme d’échanges internationaux Erasmus.

Bénévole très engagée, elle a été directrice des événements pour l’association des étudiants en administration des affaires de l’Université Trent et la Canadian Association of Business Students. Elle a coordonné la Semaine mondiale de l'entrepreneuriat ainsi que les événements liés à la retraite des leaders étudiants de l’Est du Canada (Eastern Canadian Leadership Retreat). Elle a également été bénévole pour la Société canadienne du cancer.

Pour l’année de bourse de Sarah, l’Université Trent a préparé un vaste portefeuille de projets conçu pour faire augmenter le niveau et la durée de l’engagement des diplômés, des donateurs et de la collectivité, intensifier l’élan pris par la campagne Unleash the Potential visant à amasser 50 M $, définir et exploiter des filières de communication additionnelles avec les diplômés et les donateurs, et inspirer et soutenir un plus grand nombre de bénévoles.

Sarah va coordonner le lancement d’une nouvelle association réunissant étudiants et diplômés afin de faire vivre aux actuels étudiants une expérience unique en tant que futurs diplômés de Trent – ce qui inclut la mise en place d’une campagne de dons des promotions sortantes. Elle va élaborer et mettre en œuvre un programme de reconnaissance des bénévoles et concevoir une trousse de ressources qui permettra aux diplômés de s’auto-organiser en sections et groupes d’intérêts spéciaux. Elle va aussi mettre en œuvre une plateforme « Textez vos promesses de don » pour appuyer les campagnes de financement et l’engagement de la collectivité, et examiner les options de plateforme de financement participatif pour l’Université.

Dans sa demande, Sarah présente son point de vue sur l’importance de l’avancement pour l’éducation au Canada : « Les ressources directes et indirectes que les établissements postsecondaires peuvent tirer de leurs donateurs et partenaires de recherche vont avoir un rôle de plus en plus crucial à jouer afin de soutenir l’accessibilité et l’efficacité des collèges et des universités du Canada. »

Kara Reynolds
Collège St. Lawrence

Une « passion croissante pour la philanthropie » motive Kara Reynolds qui, en 2016-2017, sera boursière TD en avancement institutionnel au Collège St. Lawrence de Kingston, Ontario. Voici comment Kara décrit les origines de son engagement : « À l’âge de 15 ans, c’est en faisant du bénévolat à la Nouvelle-Orléans à la suite de l’ouragan Katrina que j’ai découvert le pouvoir de l’individu à produire des changements positifs. Je n’ai pas cessé de faire du bénévolat depuis. »

Le Collège St. Lawrence canalisera la passion de Kara pour la philanthropie et le bénévolat – et fera appel à ses compétences manifestes en marketing, coordination de bases de données, collecte de fonds et aide financière aux étudiants – dans le cadre d’une série de projets qui seront lancés au cours de l’année de son 50e anniversaire. Le travail qu’elle effectuera soutiendra le fonds des diplômés du Collège (SLC Alumni Fund) créé récemment et posera les jalons de la première campagne de financement d’envergure pour l’établissement.

Kara Reynolds terminera ses études au Collège St. Lawrence en mai 2016 avec un diplôme en administration des affaires - Marketing. Elle figure au Palmarès du doyen et a participé à des compétitions provinciales et nationales d’études de cas en marketing : compétition d’études de cas des collèges de l’Ontario (médaille d’argent), compétition de l’Association canadienne du marketing (prix du meilleur étudiant) et concours pancanadien d’études de cas BDC (médaille d’argent).

Durant son stage à l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA) à Kingston, Kara élaboré un « plan de marketing numérique compassionnel, éducatif et réfléchi qui est maintenant le modèle standard utilisé pour les événements « Dîner dans le noir » de l’INCA, » précise Peggy Bagnell, directrice des dons communautaires à l’INCA – Est de l’Ontario.

Kara a acquis une certaine notoriété auprès de la petite équipe du bureau de l’avancement institutionnel du Collège St. Lawrence lorsqu’elle y a travaillé comme coordonnatrice de bases de données en tant qu’étudiante boursière en 2014. Elle a ensuite été embauchée comme agente d’aide financière contractuelle. Elle a alors supervisé les comités de sélection des bourses et le processus de demande en ligne (il en a résulté une hausse de 30 pour cent du nombre de demandes) tout en assurant la liaison avec les donateurs des bourses et les lauréats étudiants.

Au Collège, Kara a assumé un rôle de leadership dans diverses initiatives extrascolaires et bénévoles : elle a entre autres choses été membre du comité consultatif sur les activités parallèles aux études et bénévole pour la collation des grades. Elle a également géré une foule de détails du projet Legacy et de la campagne de financement au profit de la Crowe Lecture Series. En dehors du campus, elle a enseigné les compétences financières de base à des jeunes à risque en tant que bénévole pour Enactus.

Pendant la période de sa bourse TD, Kara participera à l’élaboration d’un cadre et d’une stratégie en vue des célébrations du 50e anniversaire du Collège, des célébrations qui dureront toute l’année et comporteront de multiples événements. Elle concevra les principaux volets d’une campagne de financement intégrée, élaborera des stratégies et des documents de service après-don et organisera la première campagne de dons des promotions. Les paramètres de mesure élaborés par Kara pour les événements orienteront la structure et l’exécution des événements; elle fera également la promotion du programme Reunion in a Box visant à encourager les diplômés à planifier des réunions de promotion pour le 50e anniversaire de l’établissement.

Dans le cadre d’un projet du Collège sur l’intégrité des données, Kara travaillera à l’élaboration de stratégies de segmentation et à l’amélioration des données cartographiques dans le but de déterminer les publics cibles de possibles présentations itinérantes liées au 50e anniversaire et destinées aux diplômés. Elle travaillera également avec un centre d’appel local au lancement du premier téléthon organisé par le Collège auprès des diplômés depuis plus de dix ans. Par l’intermédiaire du fonds des diplômés, elle fera le suivi et la promotion des répercussions des dons des diplômés sur la communauté du Collège, une étape préparatoire en vue d’une campagne d’envergure en 2017.

Commentaires de Kara : « Dans mon travail au Collège, je me suis attachée à profiter de chacune des occasions qui s’offraient à moi et je me suis toujours mise au défi de dépasser les attentes. Comme j’ai pu à maintes reprises le constater, plus le défi est grand, plus le sentiment d’accomplissement est grand. Cette bourse TD en avancement institutionnel représente un défi que je vais relever et dont je tirerai un sentiment d’accomplissement que je n’oublierai jamais. »

 


Stacey deMolitor
Université Mount Saint Vincent

Dotée d’un esprit pionnier et créatif, Stacey de Molitor est une chercheuse accomplie, une ré-dactrice talentueuse et une bénévole qui sait faire preuve de compassion. Elle ajoutera à son impressionnant portfolio le titre de boursière TD 2016-2017 en avancement institutionnel à l’Université Mount Saint Vincent de Halifax, Nouvelle-Écosse. Durant la période de sa bourse, Stacey fera de la recherche et de la collecte de données, intégrera les résultats de ce travail dans un indice d’engagement et aidera à l’élaboration d’un plan de communications pour joindre tous les groupes constitutifs de l’Université.

Étudiante exemplaire, Stacey est présentement inscrite au programme de maîtrise en arts (communication) à Mount Saint Vincent, où elle a obtenu une moyenne pondérée cumulative de 4.1 à son premier trimestre. Elle est titulaire d’un baccalauréat de Mount Saint Vincent avec double majeure en anglais et sociologie et double mineure en rédaction et technologie des communications.

Elle est lauréate d’une impressionnante brochette de prix et distinctions, dont une bourse BMO Groupe financier et une bourse d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier en 2015, la Paul McIsaac Endowed Scholarship en 2014 et la Marial Mosher Endowed Scholarship en 2013. Elle a également obtenu en 2015 le Prix du recteur de l’Université Mount Saint Vincent et le Prix de philanthropie décerné par l’association des étudiants. En plus de ses études, Stacey travaille depuis octobre 2015 comme agente de projets intérimaire dans le petit bureau d’avancement institutionnel de l’Université. À ce poste, elle a géré des cam-pagnes de collecte de fonds annuelles et des phonothons réalisés par les étudiants, a soutenu les événements à l’intention des diplômées et les initiatives de sensibilisation et a préparé des re-cherches et des propositions de stratégies destinées aux campagnes de dons majeurs et aux campagnes de souscription. La recherche démographique, les programmes d’engagement ainsi que la rédaction et l’élaboration de stratégies de communications marketing lui ont permis d’affiner ses nombreuses compétences.

Stacey témoigne d’un remarquable dévouement envers le bénévolat et la responsabilité sociale. Elle a été responsable des communications pour le Alexa McDonough Institute for Women, Gen-der and Social Justice ainsi que membre du Sénat de l’Université, de l’association étudiante, du comité sur les initiatives rédactionnelles et du comité d’examen du rendement du doyen de la Faculté des arts et des sciences. En 2014, elle a fondé Bound for Shamattawa, une collecte qui a permis de recueillir 3000 livres pour une bibliothèque scolaire dans le nord du Manitoba. Et par l’intermédiaire de sa propre petite entreprise à temps partiel, elle accorde des micro-prêts à des femmes entrepreneures dans trois pays.

Ramona Lumpkin, rectrice et vice-chancelière de l’Université Mount Saint Vincent, louange Sta-cey « pour sa nature philanthropique […], sa perspicacité et son aptitude à comprendre, mobiliser et sensibiliser la génération Y ».

Durant son année de bourse, Stacey mettra ses compétences en recherche, technologie et com-munications à contribution pour aider l’Université à mieux comprendre ses partenaires de tous les groupes démographiques ainsi qu’à mieux communiquer avec eux et les inciter à s’engager.

En effectuant des recherches et des analyses de concert avec l’équipe d’avancement institution-nel, Stacey élaborera un indice d’engagement qui servira de ligne directrice fondamentale pour toutes les stratégies d’avancement institutionnel – incluant les événements, les campagnes, les programmes et les communications. Son rôle, dans le cadre de l’élaboration du plan de commu-nications des services d’avancement institutionnel qui en découlera, portera sur l’actualisation de la stratégie numérique et aura une incidence sur tous les aspects de la collecte de fonds, des re-lations avec les diplômées, des communications et de la gestion des dons. Le travail de Stacey sera déterminant dans la création de communications pertinentes et mieux ciblées visant les di-plômées, les donateurs et les membres de la communauté.

Voici comment cette boursière TD 2016-2017 résume l’attitude et l’éthique qui lui promettent un avenir exceptionnel en avancement institutionnel : « Je suis convaincue de deux choses : que les meilleures journées sont celles où vous réussissez à faire sourire quelqu’un, et que j’ai tout autant à apporter à la bourse TD que j’ai à apprendre de cette expérience. »

Jenifer Sibdhannie
Université de Waterloo

Pendant ses études de premier cycle, Jenifer Sibdhannie a fait trois stages d’enseignement coopératif. Et dans le cadre de la campagne annuelle, elle a travaillé pour le Bureau de l’avancement institutionnel de l’Université de Waterloo à titre de préposée à la sollicitation téléphonique. À chacune de ces occasions, elle a démontré son talent et sa passion pour l’avancement de l’éducation et la philanthropie. Grâce à une bourse TD 2015-2016 en avancement institutionnel, elle trouvera de nouvelles façons de susciter un plus grand engagement des diplômés et des donateurs potentiels envers l’Université.

Jenifer terminera au printemps 2015 à l’Université de Waterloo son baccalauréat en arts et en affaires, avec spécialisation en psychologie et concentration en gestion des ressources humaines.

« Jenifer s’est démarquée de ses pairs par son esprit d’équipe exceptionnel », affirme Erin Sargeant Greenwood, vice-rectrice associée, stratégie de campagne et mise en œuvre, à l’Université de Waterloo. « Travaillant avec l’équipe centralisée du développement dans un environnement où la cadence et le volume de travail sont élevés, elle a d’emblée apporté d’importantes contributions par sa créativité, son attention aux détails et son dévouement. Elle est vouée à une belle carrière en avancement institutionnel. »

En tant qu’étudiante inscrite à un programme d’enseignement coopératif, Jenifer a joué un rôle de premier plan dans la planification et l’organisation de deux événements d’envergure : le pique-nique organisé dans le cadre de la campagne Keystone et le programme Treat-A-Gram. Pour ces deux événements, il lui a fallu gérer un comité bénévole, susciter une grande collaboration pan-institutionnelle, animer la journée et faire la synthèse de l’activité. Elle a également travaillé à plusieurs campagnes d’acquisition et de renouvellement de donateurs par publipostage et par courriel et a fait de la planification d’activités, incluant de l’élaboration de vision et de stratégies.

Chapeauté par le Cadre stratégique d’avancement institutionnel (Advancement Strategic Framework - ASF), le Bureau de l’avancement de l’Université de Waterloo concentre ses efforts sur l’avancement de quatre secteurs clés : culture de la philanthropie, mobilisation et impact des diplômés, intégration et collaboration, investissements transformateurs.

Relevant directement d’Erin Sargeant Greenwood, Jenifer travaillera aux priorités du Cadre stratégique. Sa participation aux quatre équipes du Cadre constituera une introduction approfondie à la planification stratégique en avancement institutionnel.

De plus, Jenifer pourra travailler à trois importants projets qui auront certainement des répercussions importantes sur la génération de revenus, tant aujourd’hui que dans l’avenir, et qui feront mieux connaître l’orientation stratégique de l’Université ainsi que ses priorités en matière de collecte de fonds. Meghan Whitfield, directrice associée de la campagne annuelle, agira à titre de principal contact et de mentor auprès de Jenifer pendant l’année de sa bourse.

Jenifer participera à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan exhaustif visant à transformer l’actuel programme de campagne annuelle, en modifiant le cycle de renouvellement afin d’obtenir un programme plus évolué et plus stratégique.

Elle s’associera aux étudiants, à l’association étudiante et à tous les intervenants du campus afin de créer un programme qui informera les étudiants actuels et les nouveaux diplômés sur « la vie après Waterloo », l’impact de la philanthropie sur le campus et les nombreux avantages qu’offre aux diplômés le maintien des liens avec leur alma mater. Elle développera un programme visant à reconnaître et à remercier les étudiants pour leur soutien aux projets mis en œuvre sur le campus.

« Le travail d’avancement institutionnel me passionne de plus en plus, tout comme l’idée de contribuer à renforcer les relations entre les diplômés et l’Université avec, comme objectif ultime, de faire de Waterloo la meilleure université qui soit », conclut Jenifer.


Ashley Childs
Université Dalhousie

Ashley Childs s’apprête à assumer un rôle unique, celui de boursière TD en avancement institutionnel au sein de la plus récente entité créée à l’Université Dalhousie : la Faculté d’agriculture, résultat de la fusion du Collège d’agriculture de la Nouvelle-Écosse avec Dalhousie. Ashley jouera un rôle clé dans l’équipe d’avancement de la Faculté, qui doit garder le cap en cette cruciale période post-fusion.

Récemment, Ashley a occupé un emploi à durée déterminée de huit mois au Bureau des relations extérieures de la Faculté. Outre les projets de sensibilisation auxquels elle a contribué, elle a participé à la coordination de deux événements majeurs : les cérémonies honorant les nouveaux intronisés au Temple de la renommée agricole des provinces atlantiques et le Banquet de remise des bourses d’études, événement qui permet aux boursiers d’établir des liens avec les donateurs des bourses dont ils bénéficient.

« Ashley possède de solides bases en gestion organisationnelle et financière, et elle saisit bien l’importante influence que peut avoir une orientation stratégique », écrit Cathrine Yuill, agente de développement des dons majeurs et directrice de la campagne. « Elle possède un ensemble de compétences pertinent, qui s’articule autour de sa formation en communications professionnelles et grâce auquel elle peut relever avec facilité la plupart des défis que l’on rencontre en avancement institutionnel. »

Dans le cadre de sa bourse TD, Ashley concentrera notamment ses efforts sur la planification et la mise en œuvre de la première campagne de souscription de la Faculté. Son vaste mandat englobera tous les principaux aspects de l’avancement institutionnel.

La recherche de donateurs potentiels et la participation aux réunions du cabinet de la campagne feront partie de ses attributions. Elle sera présente à des réunions avec certains donateurs et aidera à rédiger des propositions et des ententes de don.

Dans le cadre d’un blitz visant à rétablir des liens avec les diplômés du Collège d’agriculture de la Nouvelle-Écosse, Ashley participera à l’élaboration des documents annuels de sollicitation et dirigera l’équipe d’étudiants affectés à la campagne téléphonique annuelle. Elle aura l’occasion de participer à l’élaboration de plans de relations avec les principaux donateurs de la campagne.

Hughes

À titre de boursière TD en avancement institutionnel, Megan Hughes travaillera à l’Université de Guelph.L’éventail des dossiers qui lui seront confiés englobe les relations avec les diplômés, le développement, l’engagement des étudiants, le recrutement et les communications. Elle aura l’occasion de travailler avec le Service des relations avec les diplômés et du développement qui se prépare à entamer les phases discrètes de sa prochaine campagne de souscription. Une importante responsabilité dont elle devra s’acquitter sera de mobiliser les étudiants du campus dès le départ, de les familiariser avec les services de relations avec les diplômés et du développement au début de leurs études et non quand ils sont en dernière année.

 

 

 


 

Waggot

Pauline Waggott effectuera son stage de boursière TD en avancement institutionnel à l’Université du Nouveau-Brunswick à Saint John. Dans ses fonctions, elle travaillera au succès et à l’expansion du réseau The Bridge. En offrant des possibilités d’apprentissage par l’expérience, ce projet pilote vise à créer des liens entre les étudiants, les diplômés, l’Université et la communauté d’affaires. Dans le cadre de son travail, Pauline devra collaborer avec l’Association des diplômés de l’Université, les bureaux du marketing et des communications, les services aux étudiants et la communauté d’affaires de Saint John.

 

 

 

 

 

 

Sarah K. HallidaySarah K. Halliday
Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador

Planificatrice d’événements et de projets hors du commun et bénévole dévouée pour son université et sa collectivité, Sarah Halliday est lauréate d’une bourse TD Assurance Meloche Monnex 2013-2014 en avancement institutionnel.

À compter du 3 juin 2013 et pour une période d’un an, Sarah travaillera avec le Bureau des relations avec les diplômés et du développement et la Division du marketing et des communications de l’Université Memorial. Elle collaborera à divers projets : activités de sensibilisation visant les diplômés, programmes de développement et campagnes de marketing et de médias sociaux. Son travail sera principalement axé sur les jeunes diplômés, les programmes de retrouvailles, une campagne de souscription ciblée et l’élaboration d’un programme de dons de promotions.

À Memorial, Sarah termine un baccalauréat ès arts avec majeures en géographie et commerce, tout en étant inscrite à un programme d’études menant à un diplôme en planification régionale et élaboration de politiques. Elle sait très bien utiliser l’expérience qu’elle a acquise comme étudiante et bénévole pour planifier des événements multiformes, en grande partie organisés via des campagnes de médias sociaux.

Selon Penny Blackwood, directrice des relations avec les diplômés et du développement à Memorial, Sarah Halliday était la candidate idéale pour cette bourse.

« Outre ses études à la Faculté des arts, Sarah s’est énormément investie dans les activités de Memorial, souligne Penny Blackwood. Cette année seulement, elle a organisé de nombreux événements avec le club Rotaract de l’Université Memorial et fait de la collecte de fonds pour la banque alimentaire de l’Université, le Cardiac Rehabilitation Center, l’initiative Polio Plus, diverses campagnes de paniers de Noël, la Single Parents Association of Newfoundland et l’organisme Rainbow Riders. Je lui offre mes sincères félicitations et je lui souhaite la bienvenue dans notre équipe. »

Deux fois lauréate du prestigieux Prix du Duc d’Édimbourg, Sarah est présidente du club Rotaract de l’Université, un club communautaire sans but lucratif pour les jeunes professionnels âgés de 18 à 30 ans dont la devise est « le service d’abord ». Le Rotaract permet aux membres de se mobiliser face aux besoins physiques et sociaux de leur société, de s’exprimer sur le sujet et de s’impliquer pour répondre à ces besoins. Sous la présidence de Sarah Halliday, le club a connu une année riche en réalisations.

« Je suis honorée de recevoir cette bourse en avancement institutionnel, dit Sarah Halliday. L’expérience va me donner l’occasion de développer mes compétences et mes connaissances dans le domaine du développement. Je suis particulièrement ravie de pouvoir utiliser mon bagage académique et mes compétences pour aider l’Université dans ses initiatives de relations avec les diplômés. »

Julie PhillipsJulie Phillips
Université de Calgary

Habile communicatrice, adepte aguerrie du travail en réseau et contributrice dévouée à l’Université de Calgary et à la ville, Julie Phillips est lauréate d’une bourse TD Assurance Meloche Monnex 2013-2014 en avancement institutionnel.

En tant que boursière TD, Julie entreprendra des projets en collaboration avec les services des relations avec les diplômés, du marketing, d’analyse institutionnelle et de développement. L’Université de Calgary se prépare pour son 50e anniversaire en 2016, et Julie devra communiquer avec les diplômés via les nouveaux médias numériques et la personnalisation électronique, se baser sur des études de marché et des données statistiques pour orienter les activités de programmation et de sensibilisation destinées aux diplômés et travailler à recréer des liens entre les diplômés et l’Université au moyen d’un programme de gestion des bénévoles qui propose aux diplômés des expériences d’engagement gratifiantes.

Julie Phillips, qui a obtenu un baccalauréat ès arts en communications (avec distinction) en novembre 2011, est également titulaire d’un diplôme spécialisé en télédiffusion du Northern Alberta Institute of Technology (NAIT).

Comme étudiante, Julie s’est beaucoup investie dans de nombreux aspects de la vie du campus. En 2011, elle a été coordonnatrice des communications pour l’École de commerce Haskayne, ce qui lui a valu un Prix de service. Elle a rédigé des articles pour le journal étudiant Gauntlet, a coordonné une campagne contre l’alcool au volant touchant l’ensemble des campus, a obtenu des certificats en leadership personnel, leadership communautaire et leadership d’équipe du programme de leadership de l’Université de Calgary, a travaillé pour le poste de télévision du campus et a contribué à l’événement Graduating This Year, une initiative de relations avec les diplômés conçue pour aider les nouveaux diplômés. Elle a également fait partie de plusieurs clubs étudiants.

Après l’obtention de son diplôme, Julie Phillips a travaillé comme spécialiste en sensibilisation pour Calgary 2012, après que la ville ait été désignée capitale culturelle du Canada. « Julie a une profonde compréhension des relations avec de multiples partenaires, compréhension qu’elle a développée tout particulièrement dans ses interactions avec des dignitaires de tous les paliers de gouvernement et des supporters de Calgary 2012, dit Karen Ball, directrice générale de Calgary 2012. Bâtisseuse communautaire dans l’âme, Julie s’intéresse vraiment à l’établissement de solides réseaux. »

« En tant que spécialiste de la sensibilisation, Julie sait qu’il est important de comprendre les besoins des partenaires et elle adoptera une approche de la programmation centrée sur les diplômés. Cette compétence est fondamentale pour réussir comme professionnelle des relations avec les diplômés », ajoute Mark Sollis, vice-recteur associé aux relations avec les diplômés à l’Université de Calgary.

Julie Phillips est impatiente de commencer à travailler comme boursière TD Assurance Meloche Monnex. « J’étais une étudiante passionnée et engagée. Je suis maintenant une fière diplômée qui veut contribuer à l’édification d’une Université de Calgary encore plus sensationnelle », conclut-elle.

Jill KonducJill (Konduc) Buehler
Okanagan College, Kelowna, British Columbia

Une carrière prometteuse en avancement institutionnel se dessine pour Jill Buehler, étudiante de 3e année au Okanagan College. Jusqu’à maintenant, elle a consacré dix ans à des organisations communautaires, dont quatre ans comme bénévole pour Students in Free Enterprise (SIFE) Okanagan. En 2011, alors qu’elle occupait un emploi d’été étudiant pour la Okanagan College Alumni Association, elle a personnellement fait doubler les ventes de billets pour la réception annuelle de remise des prix aux diplômés. Jill est la lauréate d’une prestigieuse bourse TD 2012-2013 en avancement institutionnel.

« Jill comprend la valeur des choses accomplies à petite échelle par le bureau d’avancement institutionnel dans le contexte global du Collège. Elle comprend aussi l’importance stratégique pour une personne de mettre à contribution ses réseaux sociaux », dit Kathy Butler, CFRE, directrice de l’avancement et des relations avec les diplômés au Collège. « Comme lauréate de cette bourse, Jill est un choix très pertinent en raison de ce qu’elle est capable de réaliser et de produire dans son travail, et aussi de sa personnalité et de son caractère, qui en font une candidate toute désignée pour l’avancement institutionnel. »

Pendant ses études au baccalauréat en administration des affaires – avec double majeure en gestion et en marketing – Jill Buehler a assumé d’importants rôles de direction au sein de l’organisme SIFE Okanagan : elle a notamment été gestionnaire de projet pour le concours Young Entrepreneurs et le défilé de mode Dress to Impress et directrice des ressources humaines. SIFE rend les étudiants aptes à créer des possibilités économiques dans leurs communautés en leur enseignant des notions d’économie, d’entrepreneuriat, de littératie financière et environnementale et d’éthique des affaires. Bénévole de longue date, Jill a contribué à des programmes du YMCA-YWCA et à des collectes de financement pour la réalisation de voyages humanitaires. Avec les collèges participant au SIFE, elle a remporté le championnat national dans le cadre du défi Let’s Can Hunger en 2010 et en 2011.

Pour sa boursière TD, le Okanagan College a élaboré un programme exhaustif qui lui permettra de se familiariser avec un vaste éventail de disciplines et d’activités liées à l’avancement institutionnel, dont les relations avec les diplômés, les communications, la campagne annuelle et les événements. Elle travaillera avec l’équipe de direction de l’avancement du Collège à diverses tâches : élaborer des stratégies et des messages pour susciter l’engagement des diplômés via les médias sociaux et le site Web de l’établissement, coordonner les événements destinés aux étudiants, donateurs et diplômés, faire de la recherche et coordonner les activités pour le programme de mentorat OC Works, créer des trousses de commandite personnalisées, apporter son concours à l’organisation de la réception annuelle de remise des prix aux étudiants et aux diplômés et de l’assemblée générale annuelle de l’association des diplômés et travailler à la campagne annuelle.

Toutes les activités auxquelles Jill Buehler participera dans le cadre de sa bourse TD en avancement institutionnel visent des compétences et des résultats d’apprentissage ciblés afin de la préparer à réussir dans le monde complexe de l’avancement institutionnel et d’aider le Collège à susciter l’engagement de la communauté.

Matthew ProwseMatthew Prowse
Carleton University, Ottawa, Ontario

« Jeune homme exceptionnel et motivé », Matthew Prowse, un récent diplômé de la Carleton University, a déjà démontré sa détermination à améliorer l’expérience des étudiants de son alma mater en faisant un don de 1000$ pour récompenser le gagnant du concours « Innovative Idea Essay » dont il est l’instigateur. Inspiré par les expériences qu’il a vécues comme pair-conseiller bénévole, adjoint aux événements et à la promotion et comme ambassadeur rémunéré de son établissement, Matthew a déboursé le montant du prix remis au rédacteur du meilleur essai original sur la manière d’améliorer l’expérience étudiante à Carleton.

« Depuis qu’il est à Carleton, Matt est très engagé au sein de la communauté universitaire et a, ce faisant, contribué à faire changer les choses, dit Ryan Flannagan, directeur des affaires étudiantes à Carleton. Depuis trois ans, il a assumé plusieurs fonctions de leadership durant la semaine d’orientation d’automne et il a fait un travail remarquable pour ce qui est d’aider nos nouveaux étudiants à s’intégrer à l’établissement. Matt a imprimé sa marque à Carleton, une marque tout à fait unique et très positive. »

Dans le cadre de la campagne de recrutement d’étudiants menée par l’Université, Matthew Prowse a livré des témoignages passionnés à propos de Carleton dans des publicités radio et des vidéos Internet. Il a été analyste subalterne dans la Réserve de l’Armée canadienne et adjoint à la recherche à la Direction générale des services à l'industrie et aux marchés d’Agriculture Canada – activités qui lui ont permis de parfaire ses compétences en analyse et communication.

Comme Matthew manifeste talent et intérêt l’amélioration de l’expérience étudiante, Carleton University s’efforcera de développer et d’utiliser ses capacités en axant les tâches qui lui seront confiées sur le lien étudiants-diplômés et les trois « R » de l’avancement institutionnel : relations, revenus et réputation. Carleton a élaboré un plan de marketing pour promouvoir le partenariat de Matthew avec le CCAE et la Banque TD dans le cadre du programme de bourses TD.

Matthew sera chargé des fonctions suivantes : concevoir une dynamique campagne de gestion des relations et de communications pour faire mieux connaître l’association des diplômés aux étudiants; introduire le concept de philanthropie étudiante en se basant sur sa propre expérience et lancer le programme des Déjeuners du Chancelier. Ce programme, conçu dans le but d’atteindre les objectifs en collecte de fonds, communications et engagement des diplômés, vise à établir des liens entre, d’une part, les actuels leaders étudiants et chercheurs vedettes et, d’autre part, des diplômés qui, lorsqu’ils étaient étudiants, s’impliquaient activement dans la vie étudiante à Carleton. Les projets auxquels Matthew travaillera incluront la conception d’un Bal de neige, qui sera un événement phare pour l’établissement, et le lancement d’une fête de départ pour les étudiants de quatrième année.

« Pour avoir les moyens d’agir, les services liés à la collecte de fonds et aux relations avec les diplômés doivent s’appuyer sur un sentiment d’appartenance et la capacité à établir des liens, estime Matthew Prowse. L’efficacité de l’avancement institutionnel repose sur la capacité d’établir et de maintenir de solides relations avec les diplômés, récents et anciens, et la conception proactive d’approches novatrices qui suscitent l’engagement de toute la communauté. »

Murphy ChampagneMurphy Champagne
Cambrian College, Sudbury, Ontario

Un étudiant qualifié par le recteur du Cambrian College de « précieux atout pour l'établissement » en raison de son leadership et de son éthique de travail obtient une Bourse TD Assurance Meloche Monnex 2011 en avancement institutionnel. Murphy Champagne a été stagiaire au bureau du vice-recteur, services aux étudiants et initiatives stratégiques. Il a également représenté les étudiants au Conseil des gouverneurs du Collège en 2006-2007 et il travaille présentement à temps partiel pour le Conseil administratif des étudiants.

« Comme étudiant, leader étudiant, employé et bénévole, Murphy a démontré au fil des ans ses nombreux mérites et son dévouement envers le Collège, écrit Shawn Poland, vice-recteur adjoint, avancement institutionnel, au Cambrian Collège. C'est ce qui explique que les services de l'établissement fassent souvent appel à ses compétences pour leurs initiatives stratégiques. »

Diplômé en 2011 du programme d'études supérieures en relations publiques du Cambrian College, Murphy a mis ses talents au service du Conseil administratif des étudiants, où il a été administrateur de bureau, coordonnateur du marketing et directeur des affaires étudiantes et collégiales. Il a reçu la Bourse du Conseil administratif des étudiants et celle de l'Association des étudiants en relations publiques.

Murphy aura l'avantage d'avoir comme mentor Brian Soucie, gestionnaire de la fondation du Collège, qui a été boursier TDAMM en 2005 à son alma mater, l'Université Laurentienne.

À titre de boursier TDAMM, Murphy aidera l'équipe de marketing du Collège à lancer son plan de marketing nouvellement intégré. Il contribuera à la création du plan de la nouvelle campagne « Alumni Al », dont l'objectif est l'établissement de relations avec les étudiants de l'établissement.

Murphy renforcera les initiatives de médias sociaux de l'Association des diplômés et du Collège utilisant Twitter, YouTube, Facebook et d'autres activités visant à stimuler l'engagement des diplômés. Avec la directrice des communications, il élaborera des documents de communication pour l'Association des diplômés et travaillera à rendre plus efficaces les moyens de communication existants, dont le magazine des diplômés.

Dans le cadre de ses fonctions, il aidera l'Association des diplômés et l'équipe de recrutement des étudiants à organiser la fête d'adieu pour les nouveaux étudiants, qui aura lieu à Ottawa. Il apportera son concours au processus de mise en candidature et de sélection des lauréats des Prix du premier ministre et à la planification des célébrations locales entourant la remise des prix aux diplômés émérites. Il concevra également une publication électronique qui servira à maintenir les relations avec les membres retraités de la communauté du Collège.

Murphy collaborera également avec la Fondation du Collège à l'amélioration des activités de financement de l'établissement en élaborant et en intégrant une stratégie de médias sociaux. Il aidera le directeur du développement à établir de nouveaux programmes de collecte de fonds, incluant une campagne annuelle visant les diplômés et une campagne de dons planifiés. Il effectuera des recherches et développera un programme officiel de reconnaissance des donateurs qui formera l'ossature de toutes les activités de financement de la Fondation.

« L'apprenant d'aujourd'hui s'est transformé en un étudiant « ultra-sensoriel » qui, pour bien comprendre les sujets traités, a besoin que presque tous ses sens soient stimulés, écrit Murphy Champagne dans son dossier de candidature. Pour être considéré comme une expérience éducative efficace et enrichissante, le collège ou l'université doit répondre aux besoins éducatifs, technologiques et sociaux de ses étudiants. Pendant mes études au Cambrian College, j'ai développé un sentiment de loyauté envers l'établissement. Je désire également maintenir des liens avec lui et contribuer à la poursuite de son amélioration. »

Trina PrinceTrina Prince
Nipissing University, North Bay, Ontario

Trina Prince se démarque par son engagement enthousiaste envers l'avancement de la Nipissing University et de ses étudiants. De tous les étudiants avec lesquels les administrateurs de l'Université ont travaillé, elle a été – et est toujours – l'une des meilleures pour ce qui est du service à l'Université, à ses étudiants et à la communauté de North Bay et de la région. Bénévole infatigable, elle s'est dépensée sans compter, ne ménageant ni son énergie ni ses talents, et s'est impliquée dans une foule d'activités pendant les cinq années qu'elle a passées dans l'établissement. Trina est une excellente étudiante, une bénévole engagée et une grande rassembleuse. Elle comprend bien l'avancement universitaire et souhaite faire une différence.

Trina a été vice-présidente intérimaire (vie étudiante) à l'Union des étudiants de la Nipissing University pendant deux années consécutives (2009-2011). Elle a représenté les étudiants de l'Université en siégeant à divers comités et clubs sur le campus ainsi qu'au Conseil des gouverneurs de l'établissement. Elle a également fait partie des Nipissing University Student Ambassadors (NUSA), un groupe d'étudiants bénévoles qui s'est donné comme mandat de favoriser l'attachement à l'établissement et d'enrichir tous les aspects de la vie universitaire.

Trina a organisé la semaine d'orientation deux années de suite, ce qui signifie planifier et organiser dix journées d'activités pour 600 étudiants de première année, et recruter et superviser 75 guides pour les nouveaux étudiants. Elle a aussi collaboré à la planification de plusieurs Retrouvailles et événements à l'intention des diplômés. À titre de Laker Maniac en chef pour les équipes sportives universitaires, elle a organisé et a été présente à tous les événements sportifs, applaudissant l'équipe et animant la foule. Parmi ses nombreuses activités, elle a été bénévole au Centre des femmes et lors de la Semaine de la terre.

À titre de boursière TD Assurance Meloche Monnex, Trina Prince relèvera de la directrice générale des relations extérieures et de l'avancement universitaire. Elle travaillera principalement dans les domaines des relations avec les diplômés, du recrutement des étudiants et du développement.

Elle va travailler en étroite collaboration avec le directeur des services aux étudiants autochtones et des services communautaires (Bureau des initiatives autochtones) afin de se familiariser avec la culture de la communauté autochtone locale et d'aider à constituer un Cercle des diplômés autochtones. Elle va aussi concevoir une série d'événements visant à attirer les diplômés autochtones, assurera la liaison avec les agences extérieures et les groupes autochtones et travaillera à susciter la « fierté d'être diplômé » chez les actuels étudiants et diplômés autochtones.

En collaboration avec le personnel de l'avancement institutionnel (relations avec les diplômés), Trina va travailler au programme destiné aux jeunes diplômés et aider les présidents et les membres des comités de planification à concevoir et à mettre en œuvre divers événements sur le campus, comme les Retrouvailles.

L'une de ses principales fonctions sera d'aider à recruter de nouveaux étudiants. En étroite collaboration avec le Service d'avancement institutionnel, l'École des sciences de l'éducation Schulich, les Nipissing University Student Ambassadors (NUSA) et le directeur des services aux étudiants autochtones et des services communautaires, elle travaillera à la conception de programmes de recrutement des étudiants canadiens et internationaux plus solides et plus diversifiés. Le fait de concevoir et de mettre en œuvre un programme d'évaluation des stratégies de recrutement des étudiants lui permettra d'acquérir de l'expérience.

Pour répondre aux besoins éducatifs de sa population étudiante, la Nipissing University entreprend un ambitieux programme d'immobilisations qui s'étalera sur une période de cinq ans (2011 à 2016) et qui englobera cinq différents projets. Trina Prince participera à la planification et à la mise en œuvre des campagnes de financement pour chacun de ces projets.

« Pendant les années que j'ai passées à Nipissing, écrit-elle, j'ai accepté pratiquement toutes les occasions de m'impliquer comme bénévole qui se sont présentées. J'adore faire des choses pour les autres, en particulier lorsqu'elles profitent aux étudiants et à mes pairs. »

Maude BelandMaude N. Béland
Université de Québec à Montréal

Par ses compétences manifestes en relations médias, son talent pour le service après-don et son habileté à naviguer dans le monde des médias sociaux, Maude Béland a déjà retenu l’attention de plusieurs services d’avancement institutionnel à l’Université du Québec à Montréal. Aux postes de consultante en relations médias et d’aide en communications en 2008-2009, Maude a mis son enthousiasme et ses nombreux talents au service de la Fondation de l’UQAM, du Service des communications, de la Division des relations avec la presse et événements spéciaux et de la Galerie de l’UQAM. Elle a grandement contribué au succès des activités spéciales liées au 40e anniversaire de l’Université.

Et maintenant, en tant que boursière TD Assurance Meloche Monnex 2010-2011, Maude jouera un rôle de premier plan dans la consolidation de l’engagement des étudiants et des diplômés envers l’UQAM. Ses fonctions seront les suivantes : soutenir la campagne annuelle et la Fondation, communiquer avec les diplômés « perdus de vue », souligner les réalisations des étudiants et des diplômés via les médias traditionnels et sociaux, créer un sentiment d’appartenance chez les étudiants et apporter son concours à des événements comme la collation des grades, les journées « portes ouvertes » et la participation de l’UQAM au Festival Montréal en lumière.

Titulaire d’un baccalauréat en communications (relations publiques) obtenu à l’UQAM en 2009, Maude Béland a commencé à travailler en avancement institutionnel à son alma mater en tant qu’aide en relations médias, analyste de presse et organisatrice d’événements spéciaux. Il est vite devenu évident qu’elle saisissait bien le rôle central joué par les services d’avancement institutionnel dans la promotion du système d’enseignement canadien.

Le recteur de l’UQAM, la directrice du Bureau des diplômés et le directeur du Service des communications n’ont que des éloges pour Maude et sa capacité à établir et à entretenir des relations avec les étudiants, les professeurs, les diplômés et les donateurs qui contribuent à la Fondation. « Maude est une perle rare, une personne très engagée, écrit Francine Jacques, directrice de la Division des relations avec la presse et événements spéciaux. En raison de son efficacité au travail, de son enthousiasme et de son aptitude à livrer la marchandise, Maude Béland serait une candidate particulièrement apte à nous accompagner dans nos efforts de sollicitation auprès de nos jeunes publics. »

« Je suis convaincue que les collèges et les universités jouent un rôle primordial dans l’avancement de notre société, écrit Maude dans son dossier de candidature aux bourses TDAMM. Les services d’avancement institutionnel […] sont des outils essentiels au bon fonctionnement des collèges et des universités du Canada. »

Durant la période couverte par sa bourse, qui commence en juin 2010, Maude collaborera à la conception d’un plan de communication qui prévoit non seulement l’élaboration de nouveaux outils d’information mais aussi l’expérimentation des nouveaux moyens de communication utilisés par les étudiants et les jeunes diplômés d’aujourd’hui : les médias sociaux, incluant Twitter et Facebook.

« Maude est très à l’aise dans cet univers, écrit Diane Veilleux, directrice générale de la Fondation de l’UQAM, et notre Fondation arrive à un tournant décisif dans la modernisation de ses pratiques. L’objectif ultime : renforcer l’engagement de nos étudiants et de nos diplômés envers l’UQAM afin de pouvoir soutenir ensemble le développement même de l’Université, dont les programmes de sciences humaines, arts et sciences sont en cours d’expansion. »

Michael DuncanMichael Duncan
University of British Columbia

Rares sont les nouveaux diplômés universitaires ayant déjà supervisé l’équivalent d’une grosse entreprise, incluant la cohorte de défis aux plans de la logistique, du budget, des ressources humaines et de la diplomatie que cela implique. Michael Duncan, qui a obtenu son diplôme en sciences générales (avec spécialisation en mathématique et biologie) de la University of British Columbia en mai 2010, peut se vanter de posséder une telle expérience.

Au poste de président de la Alma Mater Society de la UBC, Michael représentait 45 000 étudiants, supervisait la gestion d’une équipe employant 75 personnes à temps plein et 700 à temps partiel, gérait un conseil d’administration de 40 membres, participait à l’établissement et à la gestion d’un budget de 27 millions de dollars et agissait à titre d’agent de liaison et de lobbyiste auprès des représentants de l’Université et des gouvernements fédéral et provincial. Il a notamment organisé un référendum étudiant qui a généré pour l’Université le plus gros don en argent de toute son histoire. Puis, il a négocié un très positif protocole d’entente avec l’Université pour la construction d’un nouvel édifice pour l’association étudiante.

Tout en étant nageur émérite, instructeur de natation et maître nageur, Michael a aussi exercé de nombreuses fonctions bénévoles. Il a siégé comme gouverneur étudiant au Conseil des gouverneurs de la UBC, a été représentant des étudiants au comité athlétique de l’Université et a été président de la Science Undergraduate Society. Il a joué un rôle de premier plan lors de la mise sur pied du Abdul Ladha Science Student Centre, qui a été inauguré durant son mandat.

Comme boursier TD Assurance Meloche Monnex 2010-2011, Michael Duncan mettra sa vaste expérience de gestionnaire et de bénévole au service de son alma mater. Il assistera le directeur des Services aux diplômés dans la gestion de tous les aspects du projet de centre des diplômés, incluant les communications avec les principaux intervenants, la préparation des documents et des outils liés au projet et la recherche de partenariats avec la communauté. Trois secteurs cruciaux de l’avancement institutionnel à la UBC bénéficieront de sa contribution au travail de relations avec les gouvernements, à la conception de programmes et d’installations pour les diplômés, à l’élaboration d’un projet pilote dans l’Okanagan ainsi qu’aux services commerciaux et aux partenariats.

« Michael Duncan a été un leader étudiant très engagé à la UBC au cours des dernières années, et il a répondu aux besoins de l’établissement tout en servant avec sérieux et assurance les étudiants qui l’avaient élu, écrit Marc C. Sollis, directeur des Services aux diplômés à la UBC. Dans ses rôles de président de l’association étudiante, de membre du Conseil des gouverneurs et de membre du conseil d’administration de l’association des diplômés, M. Duncan m’a impressionné parce qu’il comprend à quel point il est important de faire la promotion de la UBC auprès des intervenants externes et parce qu’il déploie une énergie sans bornes pour soutenir les initiatives auxquelles il croit. »

« Les services d’avancement institutionnel, écrit Michael Duncan dans son dossier de candidature, sont en mesure d’offrir aux Canadiens une vision leur permettant d’apprécier à sa juste valeur notre système d’éducation postsecondaire. Prenons par exemple la UBC et ses plus de 200 000 diplômés. Imaginez qu’ils parlent tous positivement de leur université à leurs amis. Cela voudrait dire que des millions de Canadiens comprendraient mieux le système d’éducation postsecondaire et lui accorderaient une plus grande valeur. On parle ici d’une seule université, la UBC. Imaginez une nation dont tous les diplômés feraient preuve du même engagement envers leur alma mater. Je veux faire en sorte que tout étudiant qui quitte la UBC ressente la même fierté que moi et se sente chez lui quand il revient sur le campus. »

Erica LindErica Lind
University of Lethbridge

« S’approprier un projet et le développer! » décrit comment Erica Lind a abordé l’immense tâche qui l’attendait à l’automne 2009 : établir et gérer un projet pilote de centre d’appels étudiant. Il n’y avait pas eu de programme de sollicitation téléphonique visant les diplômés depuis des années à la University of Lethbridge. On peut donc dire qu’Erica – qui a obtenu son baccalauréat en anthropologie de cette université en mai 2010 – innovait et établissait des points de repère.

Par manque de place, le centre a été installé à l’extérieur du campus et a reçu, en guise d’équipement, des fiches d’appel en papier et des téléphones ordinaires. Erica a réussi à mettre en place des processus et a élaboré un manuel de formation avec des scénarios pour l’établissement de relations et la sollicitation. Elle a embauché un surveillant d’équipe et plusieurs étudiants préposés aux appels pour conseiller et encadrer les étudiants. Elle a préparé des données, des statistiques et des rapports pour suivre les progrès réalisés par la campagne.

Le projet a connu un tel succès qu’Erica s’est vu offrir un deuxième placement coop afin d’améliorer le centre d’appels. « Elle s’est vraiment approprié le programme et a fait preuve d’initiative et d’intuition dans sa manière de le faire évoluer, écrit Kathy MacFarlane, CFRE, directrice des programmes de développement à la University of Lethbridge. Elle est particulièrement douée comme mentor et chef d’équipe. »

Les talents d’Erica, qui est également une rédactrice accomplie, lui ont valu plusieurs prix, dont le Isabel Miller Provincial Writing Award et le Get Writing! National Writing Award. Le fait d’être boursière TD Assurance Meloche Monnex à la University of Lethbridge en 2010-2011 donnera à Erica Lind diverses occasions d’exercer et de développer ses nombreux talents. Grâce à ce vaste et ambitieux programme de bourses, Erica travaillera dans les services du développement, de promotion institutionnelle, de relations avec les diplômés et de communications et collaborera à divers projets, dont les suivants :

  • Campagne par publipostage de l’automne 2010 visant les diplômés
  • Stratégies de communication électronique, par exemple courriel et réseautage social
  • Recherche de moyens pour inciter les jeunes diplômés à s’engager auprès du nouveau recteur, qui entrera en fonction le 1er juillet 2010
  • Planification et réalisation de campagnes menées par le centre d’appels (automne 2010 et printemps 2011)
  • Rédaction pour divers véhicules de communication, internes et externes
  • Création de contenu pour la portion consacrée à l’avancement institutionnel sur le site Web de l’Université
  • Aide à la planification des événements sur le campus
  • Planification et réalisation d’une campagne interne (professeurs / personnel / diplômés / employés)
  • Participation à la phase de planification d’une campagne visant à amasser plusieurs millions de dollars

« Tenir les étudiants informés des questions en jeu et des réalités de la situation économique établira un climat de confiance entre les universités et leurs étudiants, écrit Erica dans son dossier de candidature aux bourses TDAMM. Maintenir et améliorer les liens avec les diplômés est l’un des meilleurs moyens que les services d’avancement institutionnel peuvent prendre pour assurer le développement et le succès soutenus des universités. »

Alisha Hannam
Nova Scotia Agricultural College

Alisha HannamAlisha Hannam, titulaire d’un baccalauréat en relations publiques (enseignement coopératif) obtenu en 2008 à la Mount Saint Vincent University, est ravie d’être de retour dans sa ville natale de Truro. En tant que boursière TD Assurance Meloche Monnex, elle fera profiter le Nova Scotia Agricultural College (NSAC) des compétences et expériences qu’elle a acquises pendant ses études.

Dans le cadre de sa formation, elle a fait deux stages coopératifs au NSAC en tant qu’assistante en marketing et communications et a eu à s’acquitter de diverses responsabilités. Son expérience la plus marquante a été la tragédie de Virginia Tech, alors qu’en tant que principale personne-ressource du NSAC, elle a dû répondre aux demandes d’informations et d’interviews des médias nationaux et internationaux, des réseaux CNN et CTV et du magazine People. Elle a également collaboré à la planification d’un service commémoratif pour les victimes canadiennes de cette tragédie, service qui a réuni 400 participants et des représentants de plus d’une douzaine de médias.

En tant que boursière au NSAC, Alisha fera par elle-même l’expérience de créer et de réaliser du début à la fin les principaux volets d’une campagne de financement classique; elle mettra en pratique les techniques de communications indispensables pour réussir une campagne postale, planifier et mettre en oeuvre une campagne téléphonique, faire de la recherche prospective en vue de l’obtention de dons majeurs et agir en première ligne de l’organisation et de la gestion d’événements de collecte de fonds visant les diplômés. Elle vivra également un moment « unique dans une carrière » puisque le NSAC renouvelle entièrement sa structure de gouvernance. Les défis qui en résulteront au plan des communications auront une incidence non seulement sur les projets à court terme auxquels travaillera Alisha, mais potentiellement sur les activités d’avancement institutionnel pour les prochaines décennies, et Alisha sera au coeur des événements.

Alisha aime faire du ski et jouer du violon, instrument qu’elle pratique depuis 16 ans. Dans ses temps libres, elle se produit avec son groupe, Fiddles and Feet, un peu partout dans les Maritimes pour divertir les foules lors de concerts, d’événements et de congrès.

Meaghan Moore
Brock University

Meaghan MooreMeaghan Moore a obtenu ce printemps son baccalauréat spécialisé (B.A.) en communications d’entreprise. Il lui tarde d’entreprendre sa carrière en avancement institutionnel en tant que boursière TD Assurance Meloche Monnex.

Pendant ses études, Meaghan a pris part à de nombreuses initiatives de collecte de fonds et en a elle-même dirigé un bon nombre, incluant le Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer, la Rankin Cancer Run et la campagne Un filet d’espoir de Rick Mercer. Brock a amassé plus de 56 000 $ en six mois – plus que ce qu’ont amassé ensemble les autres universités et collèges du Canada participants. Une des réalisations-phares de Meaghan a été la campagne « Community Spirit and Civic Pride », une initiative publicitaire qui a réuni des leaders de Brock et de Niagara pour illustrer leurs contributions positives à la communauté qu’ils partagent.

Le Bureau de l’avancement universitaire de Brock vit une période passionnante. Avec une campagne de souscription de 75 millions de dollars qui vient d’être lancée, un effort de repositionnement visant l’ensemble du campus et la mise en place d’une stratégie ciblant l’engagement des diplômés, Meaghan aura amplement la chance de toucher aux nombreux aspects d’une carrière en avancement institutionnel. Au cours de l’année qui vient, elle aidera à diriger le lancement de la nouvelle identité visuelle de Brock sur le campus, participera à la conception de programmes de dons majeurs et de dons de promotions, planifiera des événements pour la campagne de souscription « Bold New Brock » et élaborera et mettra en oeuvre une stratégie de marketing pour un grand week-end de retrouvailles des diplômés.

En tant que boursière, il est peu probable qu’elle aura le temps de « se tourner les pouces » au cours des 12 mois qui viennent. Elle est impatiente de profiter pleinement des nombreuses possibilités de travailler dans le domaine de l’avancement institutionnel qui lui seront offertes à la Brock University.

Allison Williams
Queen’s University

Allison WilliamsAllison Williams terminera le printemps prochain son baccalauréat (études politiques et études des femmes) ainsi qu’un certificat (diversité sexuelle et de genre) à la Queen’s University.

Originaire de la petite ville d’Emo, dans le Nord-Ouest de l’Ontario, Allison n’avait même jamais visité le campus de Queen’s avant le jour de son arrivée en 2005. Cependant, elle est immédiatement tombée en amour avec la communauté et s’est impliquée dans la vie étudiante. Parmi les principaux rôles de leadership qu’elle a joués sur le campus, elle a notamment occupé le poste de commissaire des affaires sociales au sein de l’association étudiante, géré la banque alimentaire du campus et été responsable de résidence. Elle a également participé à la simulation de Parlement et a tenu le rôle de leader du Parti libéral au cours de sa dernière année sur le campus. Elle a travaillé au Clark Hall Pub du campus en tant que barmaid et serveuse. Elle s’est beaucoup investie dans les initiatives anti-pauvreté et elle continue d’agir comme mentor pour le programme Meal Exchange sur le campus de Queen’s.

Allison a fait ses premières armes dans la profession de l’avancement institutionnel lorsqu’elle a été embauchée pour coordonner le programme de l’été 2007 destiné aux étudiants qui s’apprêtent à entrer à Queen’s, un programme connu sur le campus sous le nom de Countdown to Queen’s. Après l’été, elle a continué à travailler bénévolement pour le Bureau de l’avancement institutionnel et elle a été choisie pour être la première présidente de la Queen’s Student Alumni Association pendant sa dernière année d’études. Avoir été choisie comme boursière TD Assurance Meloche Monnex pour 2009-2010 la ravit, et l’idée de concevoir et de mettre en oeuvre des programmes à l’intention des diplômés du Bader International Study Centre à Herstmonceux Castle au Royaume-Uni, l’enthousiasme tout particulièrement.

Darcy McMeekin
Memorial University of Newfoundland

Fiona A. Munroe
Université du Nouveau-Brunswick

Janet N. Chong
University of British Columbia

Andrew Christie
Carleton University

Rosa Duran
George Brown College

JOSEPH TEFT
Université Trent

ALYSON SAUNDERS
Université Bishop's.

WHITNEY LOWDEN
University of Western Ontario

Katy Mahon
Nova Scotia College of Art and Design

Caroline Tremblay
l’Université d’Ottawa

Scott Courtice Queen’s University

Lori Lynn Ojala
l’Université Laurentienne

Kathryn J. Wood
l’Université Western Ontario

Gordon McLean
l’Université Lakehead