Les lauréats 2019

Paul CadarioLe Prix des amis de l'éducation du CCAE 2019

Paul Cadario
diplômé de l’Université de Toronto

Avec le soutien du Offord Group

 

 

Tous les établissements d’enseignement souhaitent avoir un ancien étudiant comme Paul Cadario. Toutefois, cet honneur et ce grand plaisir reviennent à l’Université de Toronto. Le dévouement de Paul envers l’Université de Toronto, ses étudiants et sa collectivité, auxquels il continue d’apporter d’innombrables contributions, s’étend sur plus de quatre décennies. Il incarne sans équivoque ce que signifie être un « ami de l’éducation ».

Élevé à Toronto, Paul a été profondément influencé par la carrière de son père en génie électrique et par la passion de sa mère pour l’éducation et pour la collectivité. Durant ses études, il s’est révélé être un étudiant exceptionnel et un chef de file étudiant engagé. Sa volonté de changer le monde a commencé durant ses études, alors qu’il a participé à un projet de recherches pour le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien. Il a pu constater directement comment ses compétences en génie pouvaient aider à résoudre les problèmes sociaux et la pauvreté, et comment l’ingénierie pouvait offrir des solutions efficaces pour améliorer les vies. « Ce fut le début de son dévouement à redonner à l’Université de Toronto », déclare Meric S. Gertler, président de l’Université de Toronto.

Après ses études à l’Université de Toronto, Paul s’est rendu à l’Université Oxford en tant que boursier de la fondation Cecil Rhodes, avant d’entreprendre son exceptionnelle carrière de 37 ans auprès de la Banque mondiale. Pendant qu’il vivait à l’étranger et qu’il œuvrait pour le changement à l’échelle mondiale, son engagement envers l’Université de Toronto n’a pas cessé. Il a continué de nourrir des liens et d’offrir ses idées et son énergie au cours de plusieurs moments de croissance et de changement à l’Université de Toronto, malgré le fait qu’il travaillait à Washington, où il habite toujours.

Le nombre d’initiatives auxquelles Paul a participé est stupéfiant. Voici quelques faits saillants :

  • agir à titre de président de l’Association des diplômés de l’Université de Toronto (le premier à habiter à l’extérieur de la région du Grand Toronto);
  • siéger aux conseils consultatifs de l’École de politiques publiques et de gouvernance et de l’École Munk des affaires internationales;
  • agir à titre de représentant de l’université au sein de la Banting Research Foundation;
  • appuyer les activités de collecte de fonds aux États-Unis à titre de président du regroupement Associates of the University of Toronto, Inc.;
  • aider à recueillir plus de 1 million de dollars en dons de diplômés de l’Université de Toronto vivant aux États-Unis;
  • siéger à titre de membre du comité directeur en génie de la campagne de financement intitulée Boundless de l’Université de Toronto, la campagne de financement la plus fructueuse de l’histoire du Canada, qui a permis de recueillir plus de 2,6 milliards de dollars;
  • Agir à titre de président du comité consultatif du doyen de la Faculté des sciences appliquées et de génie ainsi que du conseil consultatif externe du Centre for Global Engineering.

Outre ses activités de bénévolat, son action philanthropique envers l’Université de Toronto est inspirante. Ses dons à l’Université de Toronto atteignent plus de 7,6 millions de dollars et couvrent plusieurs programmes et initiatives liés par son désir d’améliorer l’expérience des étudiants grâce au contact avec un personnel enseignant et des étudiants talentueux.

« Depuis quelques années, Paul est considéré, à tous égards, comme notre diplômé le plus engagé. C’est un bénévole dévoué et un donateur généreux qui visite régulièrement le campus, siège à certains de nos conseils consultatifs de plus haut niveau, assiste à des événements et à des réunions, agit comme mentor auprès des étudiants et travaille également comme professeur auxiliaire. » Barbara Dick, vice-présidente adjointe, bureau des relations avec les diplômés, Université de Toronto

Paul manifeste une concentration et une loyauté extraordinaires envers l’Université de Toronto, qui reposent sur sa conviction quant au pouvoir de l’éducation de stimuler de nouvelles idées et de transformer les gens. Il estime que l’université peut favoriser le changement grâce au leadership de ses étudiants, de son personnel enseignant et de ses diplômés talentueux. Paul Cadario est membre émérite en matière d’innovation mondiale à la Faculté des sciences appliquées et de génie ainsi qu’à l’École Munk des affaires internationales et de politiques publiques. Il donne également, en collaboration, un cours de fin d’études sur la conception technique en génie civil et participe fréquemment aux discussions publiques sur le développement mondial et la gouvernance internationale.

« En tant que membre émérite à titre bénévole de l’École Munk, Paul permet de créer des innovateurs en partageant son expertise avec les étudiants et participe activement au suivi de leur perfectionnement professionnel. Son soutien a renforcé notre mission visant à favoriser les étudiants les plus prometteurs alors que nous relevons certains des plus grands enjeux auxquels notre monde en constante évolution est confronté. » Randall Hansen, directeur par intérim, École Munk des affaires internationales et de politiques publiques, Université de Toronto

Ensemble, l’Université de Toronto, le CCAE et la communauté des professionnels canadiens de l’avancement institutionnel célèbrent et reconnaissent les réalisations de Paul Cadario ainsi que son exemple toujours plus influent de ce que les diplômés peuvent accomplir.

 

Kathy Butler

Prix pour services insignes du CCAE 2019

Kathy Butler
Collège Okanagan (retraitée)

Avec le soutien du Manuvie

 

 

Experte du domaine de la collecte de fonds, Kathy Butler a laissé aux professionnels de l’avancement institutionnel un legs incomparable à sa retraite du poste de directrice de l’avancement et des relations avec les diplômés du Collège Okanagan en 2018. Son extraordinaire carrière, qui s’échelonne sur plus de 30 ans (dont 15 ans au Collège Okanagan) regorge de contributions au domaine de l’avancement institutionnel, qui ont fait d’elle une véritable légende.

Celles et ceux qui ont eu la chance de travailler avec elle ont tous été inspirés par son travail et admirent ses réalisations. « Aucun autre lauréat n’incarne les caractéristiques du Prix des réalisations exceptionnelles mieux que Kathy », déclare le président du Collège Okanagan, Jim Hamilton.

Kathy Butler s’est jointe à l’équipe du Collège universitaire Okanagan à une époque très turbulente durant laquelle on procédait à le scinder pour en faire deux nouveaux établissements d’enseignement : l’Université de la Colombie-Britannique en Okanagan et le Collège Okanagan. Ce départ extrêmement complexe n’a pas déstabilisé Kathy. Avec grâce et de manière stratégique, elle a relevé le défi en créant la nouvelle entité, en transférant les actifs, les dons et le personnel, et en renouvelant l’image de marque de la fondation, tout en continuant d’effectuer ses tâches normales afin de poursuivre la mission de favoriser la réussite des étudiants et d’offrir un soutien financier au nouveau Collège Okanagan.

Ce ne fut que le début d’une série de réalisations des plus impressionnantes. À une époque où les activités de collecte de fonds ciblant les collèges étaient chose relativement nouvelle en Colombie-Britannique, elle a pu accroître la dotation de la fondation de plus de 5,6 millions de dollars, augmenter les montants des dons planifiés de 21,6 millions de dollars, réunir plus 35 millions de dollars en capitaux et en soutien aux programmes et aux bourses d’études, mener la campagne pluriannuelle la plus efficace de la province en recueillant plus de 9 millions de dollars (sur un objectif de 5 millions de dollars), coordonner le don individuel le plus important jamais versé à un collège dans la province et établir le conseil d’administration de la fondation et l’administrer avec succès.

La portée de ses contributions au domaine de l’avancement institutionnel ne se limite pas au Collège Okanagan, puisqu’elle a siégé au conseil d’administration du CCAE. En 2016, elle a mené un projet de recherche original sur l’état du processus de collecte de fonds dans les collèges au Canada qui lui a valu une maîtrise en philanthropie et en développement. Ses collègues, tels que Sharron J. Simpson, présidente de la fondation du Collège Okanagan, racontent que « Kathy a généreusement partagé son expérience, sa sagesse et son expertise avec plusieurs organismes : une nouvelle école privée, des fondations de clubs philanthropiques, des fondations communautaires et de petits organismes sans but lucratif, qui sont tous confrontés au défi de trouver leur voie dans ce monde compétitif [...] », tandis que Ken Burt, président-directeur général du Collège Coast Mountain, s’exclame « il est difficile d’imaginer combien de vies Kathy a touché directement au cours de sa carrière et indirectement par ses activités de mentorat. Chaque bourse d’études remise a transformé la vie d’un étudiant, ce qui a contribué au bien-être de sa famille, et nous savons que les familles fortes contribuent à des collectivités dynamiques. La carrière de Kathy a permis de bâtir des collectivités plus fortes et plus dynamiques en Colombie-Britannique. »

Dans sa dernière missive à ses collègues des collèges de la Colombie-Britannique, Kathy a écrit : « J'ai été très chanceuse d’avoir pu faire ce que j’aime et aimer ce que je fais depuis les 15 dernières années au Collège Okanagan. Ce fut un privilège de travailler pour une organisation de premier plan, d’établir des relations à l’interne et à l’externe, et de collaborer avec une équipe de collègues professionnels en Colombie-Britannique. » C’est maintenant un privilège pour nous d’accorder cette reconnaissance à Kathy et à l’envergure de ses réalisations.

 

Sara BurkeLes Prix de l'étoile montante du CCAE 2019

Sara Burke, Les dons majeurs et les relations avec les donateurs
l’Université Cape Breton

 

 

 

Sara Burke est une apprenante permanente ayant à son actif plus de 20 années d’expérience dans les domaines de l’accueil, du développement des entreprises et des organismes sans but lucratif. En 2016, elle a jeté son dévolu sur les objectifs en matière d’avancement de l’Université Cape Breton et a connu une vague de succès qui lui a déjà permis de recueillir plus de 3 millions de dollars en appui au programme de bourses d’études pour étudiants en peu de temps.

Dans son rôle au sein du service du développement de l’UCB, elle agit comme principale personne responsable de la gestion des programmes de prix annuels, de bourses perpétuelles, de donateurs nouveaux et existants, et d’ententes relatives aux dons. Elle coordonne également le programme de dons planifiés de l’UCB et joue un rôle majeur dans toutes les initiatives de collecte de fonds de l’établissement.

Sa diligence et sa passion se révèlent dans son travail. Elle a accru l’efficacité, l’aptitude à recueillir des fonds et les capacités globales du service du développement, avec pour conséquence d’attirer de nouveaux fonds, de fidéliser les donateurs et bienfaiteurs actuels, et de cultiver de nouveaux contacts et donateurs potentiels.

Non seulement les réalisations et le dévouement de Sara ont permis la progression du service du développement, mais son travail lui procure beaucoup de bonheur et ses collègues universitaires sont prompts à travailler avec elle sur des projets et des événements en raison de son sens aigu du professionnalisme et de sa personnalité chaleureuse et authentique.

En dehors de son travail auprès de l’UCB, Sara a récemment terminé un certificat de l’Association canadienne des professionnels en dons planifiés et est actuellement coprésidente du programme Un héritage à partager pour la Nouvelle-Écosse. De plus, elle travaille actuellement envers l’obtention du titre professionnel « Certified Fund Raising Executive (CFRE) ».

Au sein de sa collectivité, elle est membre du club Rotary Sunrise de Sydney et a remporté le prix « Rotarien(ne) de l’année » à deux reprises, de même que le prestigieux prix Paul Harris, l’un des plus grands honneurs décernés en témoignage de l’idéal du club Rotary, « SERVIR D’ABORD », pour sa contribution exceptionnelle.

La richesse de son expérience et son expertise dans de nombreux secteurs différents ont contribué à ses succès et à ses réalisations dans le monde de la collecte de fonds, et font d’elle une excellente lauréate du Prix de l'étoile montante 2019 du CCAE.