Sommet des écoles indépendantes

Du 23 au 25 janvier 2019

Hôtel Grand Pacific
463, rue Belleville
Victoria, C.-B.

Partenaire présentateur :
Ross Marsh Consulting
Commanditaires or :
Global Philanthropic  offord200x71  PearTree Financial

Séances | Présentateurs | S'inscrire


Obtenez la meilleure valeur pour votre équipe! (s’applique aux membres seulement)

Profitez du forfait de groupe offert par le CCAE en inscrivant cinq membres ou plus de l’équipe de votre école et épargnez 15 %. Pour obtenir le tarif forfait, entrez le code réduction ISS5PLUS.

**Les rabais ne sont pas cumulables. Pour toute question, veuillez faire parvenir un courriel à admin@ccaecanada.org


Visite d’école facultative (*Cette option est maintenant COMPLET):
Le mercredi 23 janvier | 12 h - 14 h
École Glenlyon Norfolk
1701 Beach Drive, Victoria, C.-B.

Membre/Membre potentiel: 35 $ plus taxes

Le CCAE vous invite à ajouter un petit extra à votre expérience en visitant la plus grande école primaire du Canada, l’École Glenlyon Norfolk dotée d’un superbe campus en bordure de l’océan Pacifique. Découvrez comment l’établissement amène ses élèves à se surpasser et à devenir des citoyens d’une grande force morale qui contribueront à rendre le monde meilleur par leur leadership, leur volonté de servir les gens et leur compréhension du fait que nous sommes tous responsables de l’avenir de nos communautés.


Inscription
Membre : 375 $
Membre potentiel : 425 $

Inscrivez-vous

 

Le mercredi 23 janvier
11 h 30 - 11 h 45   Inscription au sommet pour participants au vistez école GNS
12 h 00 - 14 h 00 *Rendez-vous dans le hall à 11 h 30 Visite à une école indépendante (facultatif) Glenlyon Norfolk School
14 h 30   Inscription au sommet
15 h 00 - 16 h 00 Pender Island Ballroom Séance plénière d'ouverture :
Jim Fleck en conversation avec Rosemary Evans, directrice, University of Toronto Schools (UTS)
Jim Fleck, C.C. Conseil d'administration, Université de Toronto Schools
Rosemary Evans, Directrice, Université de Toronto Schools
16 h 00 - 17 h 00 Pender Island Ballroom Séance en groupe d’intérêts
Préparez-vous à causer! À rencontrer vos collègues pour discuter des difficultés, des réussites et de tout le reste!
17 h 00 Pender Island Ballroom Apéritif d'ouverture
Poursuivez le réseautage en soirée dans le cadre de la réception d’accueil officielle.
De légers hors-d’œuvre seront servis, et chaque participant inscrit recevra un bon pour une boisson gratuite.
Le jeudi 24 janvier
8 h 15 - 9 h 15 Pender Island Ballroom Petit déjeuner - commanditaire par : Offord Group
9 h 15 - 10 h 15 Centre/West Vancouver Island Ballroom Séance plénière : Les quatre piliers des relations avec les donateurs
Lynne Wester, Donor Relations Guru
10 h 15 - 10 h 45   pause
10 h 45 - 11 h 45

Centre/West Vancouver Island Ballroom

 

East Vancouver Island Ballroom

Médias sociaux et relations avec les donateurs – Une stratégie prometteuse!
Lynne Wester, Donor Relations Guru

La recherche de donateurs potentiels, un outil pour créer de la richesse
Commandité par Global Philanthropic
Karla Benson, Directrice, recherche de donateurs potentiels et stratégie, Université de Victoria
11 h 45 - 12 h 55 Pender Island Ballroom dîner - commanditaire par : Peartree Financial 
13 h 00 - 14 h 00

Centre/West Vancouver Island Ballroom

 

East Vancouver Island Ballroom

Comment l’UTS a fait augmenter de 33 % à 100 % les dons du personnel en seulement 28 jours!
Martha Drake - CFRE, Directrice générale, avancement institutionnel, Université de Toronto 

Sur la route : Pour prendre contact avec les diplômés du Collège Lower Canada au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni
Nancy Smith - Directrice de l’avancement institutionnel, Collège Lower Canada
14 h 00 - 14 h 15   pause
14 h 15 - 15 h 15

Centre/West Vancouver Island Ballroom

 

East Vancouver Island Ballroom

Pour mieux comprendre la collecte de fonds en Chine
Laura Edwards, Laura A. Edwards et associés

Instaurer une culture de la mise en récit
Jennifer J. Pawluk - Spécialiste en communications, École Balmoral Hall
15 h 15 - 15 h 45   pause
15 h 45 - 16 h 45

East Vancouver Island Ballroom

 

 

 

Centre/West Vancouver Island Ballroom

Miser sur les récits dans les bureaux de communications et d’avancement institutionnel
Elain Evans - CFRE, Directrice générale de l’avancement institutionnel, École Collingwood  

Table ronde : Explorer différents modèles de financement des campagnes de capitalisation 
Greg Reid - Directeur général de l’avancement, Collège St. Andrew's et président de la fondation du Collège St. Andrew’s
James Mcmillan - Directeur, avancement institutionnel, École Selwyn House
Brett Johnston - Directeur général de l’avancement, École County Day
Martha Drake - CFRE, Directrice générale, avancement institutionnel, Université de Toronto
Le vendredi 25 janvier
8 h 00 - 8 h 45 Pender Island Ballroom Petit déjeuner - commanditaire par : Offord Group
9 h 00 - 10 h 00

Centre/West Vancouver Island Ballroom

 

 

 

East Vancouver Island Ballroom
Campagne Inspiring Possibilities de l’École Strathcona-Tweedsmuir – Passer d’une philanthropie transactionnelle à une philanthropie fondée sur les relations dans une communauté donnant de façon épisodique 
Caroline Banadar, Directrice de l’avancement institutionnel, École Strathcona-Tweedsmuir
Dinnie Baker, Ex-directrice générale de l’avancement et des relations communautaires, École Strathcona-Tweedsmuir

Le ratio 80/20 : Prioriser avec clarté
Angela Dudek - Directrice générale de l’avancement institutionnel, École St. John's
Ben Fitch - Directeur de l’avancement institutionnel, Académie Little Flower.
10 h 00 - 10 h 15   pause
10 h 15 - 11 h 15

East  Vancouver Island Ballroom

 

Centre/West Vancouver Island Ballroom

Le moment est-il venu de redéfinir les politiques de reconnaissance de votre école?
Christina Barwinsky, Directrice de l’avancement institutionnel, École St. John's-Ravenscourt

Un potentiel inexploité : Outils pour créer votre programme de dons planifiés
Sara Neely, Directrice des Services philanthropiques, Victoria Foundation
11 h 15 - 11 h 30   pause
11 h 30 - 12 h 30 Centre/West Vancouver Island Ballroom Séance plénière cloture :
Dépasser le cadre de la collecte de fonds pour établir de solides partenariats
Tim Cormode, Directeur général et fondateur, Power To Be
12 h 30  Pender Island Ballroom Clôture du sommet & boîtes repas à la sortie

Hôtel Grand Pacific
463, rue Belleville
Victoria, C.-B.

Réservez votre chambre à l’hôtel Grand Pacific

Les tarifs commencent à 159 $ (CAD). Tous les tarifs pour les chambres excluent les taxes et frais applicables : taxe de vente harmonisée (HST) 15 %, taxe d’hébergement 4 % Réservez votre chambre d’ici le 23 décembre pour vous assurer de bénéficier du tarif spécial du CCAE.
Réservez directement auprès de l’hôtel en appelant au 1 800-663-7550. Mentionnez que vous participerez au sommet des écoles indépendantes du CCAE – LE CONSEIL CANADIEN POUR L’AVANCEMENT DE L’ÉDUCATION.

 

Présentateurs

Séances

Jim Fleck, C.C., en conversation avec Rosemary Evans, directrice, University of Toronto Schools (UTS)
Jim Fleck -  Conseil d'administration, Université de Toronto Schools.
Rosemary Evans - Principal, Université de Toronto Schools

Jim Fleck est l’un des plus éminents philanthropes du Canada, et l’UTS reconnaît sa chance d’avoir pu travailler en étroite collaboration avec lui au cours des dernières années. M. Fleck occupe présentement de nombreuses fonctions à titre bénévole au sein de l’UTS et communique quotidiennement avec le personnel de l’établissement.

Venez l’entendre parler de la valeur de la philanthropie au Canada – pourquoi elle est importante et comment vous pourriez, en tant que professionnels de l’avancement des écoles indépendantes, l’utiliser dans vos services (et avec vos donateurs) pour faire avancer les causes qui vous importent. Durant la séance, M. Fleck partagera son histoire relativement à l’UTS – comment il y est allé pour les mauvaises raisons et comment il y est retourné pour les bonnes.

Venez entendre les points de vue des deux parties : Rosemary Evans et Jim Fleck échangeront sur les apprentissages clés qu’ils ont faits concernant la communication, l’harmonisation des valeurs et la détermination de points de contact significatifs.

Objectifs d’apprentissage :
  • Découvrir les importants points de contact avec les bénévoles et des façons de maximiser les interactions significatives
  • Déterminer des stratégies d’engagement clés que vous pourrez rapporter dans vos services et intégrer dans les pratiques de vos établissements.
  • Définir différentes façons de renforcer les relations avec le personnel et les bénévoles, y compris comment harmoniser visions, centres d’intérêt et mission.

Les quatre piliers des relations avec les donateurs
Lynne Wester - Donor Relations Guru

Nous décrirons les quatre piliers des relations avec les donateurs, expliquant en détail les éléments qui pourraient, devraient et DOIVENT être présents dans chaque secteur de votre programme pour en faire un programme de catégorie supérieure et efficace. Cette séance interactive vous aidera à combler les éventuelles lacunes de votre programme et vous suggérera des améliorations à lui apporter. Cette séance constitue un complément idéal au livre The Four Pillars of Donor Relations.

Médias sociaux et relations avec les donateurs – Une stratégie prometteuse!
Lynne Wester - Donor Relations Guru

La dynamique des relations avec les donateurs connaît une révolution sans précédent. Ces relations sont au cœur des relations de collecte de fonds. Comment collaborer avec nos conseils d’administration, les membres de nos équipes et les autres intervenants clés et démontrer la valeur de la rétention au moyen de brillants programmes de relations avec les donateurs? Vous tirerez de cette séance pratique des enseignements tangibles et une nouvelle façon de penser les relations avec les donateurs ainsi que le perfectionnement et la formation des membres des conseils d’administration. Dans la conjoncture économique actuelle, où la compétition pour les dons n’a jamais été aussi féroce, il est plus important que jamais de mettre en place d’efficaces programmes de relations avec les donateurs.

La recherche de donateurs potentiels, un outil pour créer de la richesse Commandité par Global Philanthropic
Karla Benson - Directrice recherche de donateurs potentiels et stratégie, Université de Victoria

Cette séance décrira les mesures à prendre pour accroître l’efficacité et susciter l’engagement des donateurs potentiels les plus prometteurs en ciblant ceux qui présentent, selon l’analyse de cinq indicateurs clés, un potentiel philanthropique élevé. Les participants repartiront avec des outils pour ajuster leurs activités de recherche de donateurs potentiels, incluant cinq actions à mettre en œuvre.

Objectifs d’apprentissage :
  • Comment trouver, à propos de vos donateurs et donateurs potentiels, des informations qui peuvent vous aider à les faire passer à un niveau de don plus élevé
  • Comment repérer de nouveaux donateurs potentiels pour vos besoins en matière de financement (dons annuels, exemplaires, majeurs et testamentaires)
  • Comment demeurer concentrés et créer des flux de travaux

Comment l’UTS a fait augmenter de 33 % à 100 % les dons du personnel en seulement 28 jours!
Martha Drake - CFRE, Directrice générale, avancement institutionnel, Université de Toronto

En septembre 2017, l’University of Toronto Schools (UTS) lançait officiellement sa campagne intitulée Building the Future qui visait à amasser 60 M $. Nous savions que l’atteinte de notre objectif dépendait du soutien de notre entourage professionnel le plus proche : le personnel. D’ordinaire, la participation à la campagne visant le personnel était peu élevée; la meilleure année, 33 % des membres du personnel avaient fait un don. Dans cette séance, Martha Drake dévoilera les trucs et stratégies grâce auxquels l’UTS a pu, en seulement 28 jours, faire augmenter la participation du personnel de 33 % à 100 %.

Objectifs d’apprentissage :
  • Stratégies pour encourager les membres du personnel à faire un don
  • Outils pour soutenir les stratégies que vous pouvez utiliser dans vos propres services
  • Stratégies et idées de reconnaissance pour assurer le maintien du soutien dans l’avenir

Sur la route : Pour prendre contact avec les diplômés du Collège Lower Canada au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni
Nancy Smith - Directrice de l’avancement institutionnel, Collège Lower Canada

Établi à Montréal, le Collège Lower Canada réunit chaque année ses diplômés à Montréal même, mais aussi à Londres (R.-U.), New York, Toronto, Ottawa et Vancouver. Le Collège reçoit personnellement les participants lors de ces événements qui, combinés, réunissent au total plus de 800 diplômés. Comment fait-il? Quel genre d’événements organise-t-il pour joindre ses diplômés? Comment fait-il pour les inciter à y participer et susciter un engagement significatif de leur part? Et comment décide-t-il de l’endroit où auront lieu ces événements?

La directrice de l’avancement du Collège, Nancy Smith, répondra à ces questions et proposera quelques trucs et conseils glanés au fil du temps. Finalement, elle abordera les activités que projette l’établissement.

Objectifs d’apprentissage :
  • Découvrir comment le Collège mobilise ses bénévoles dans chacune des villes afin de garantir le succès de ses événements et la participation des diplômés
  • Apprendre ce que fait le Collège pour évaluer les futurs événements et les lieux où ils se dérouleront
  • Apprendre la différence entre les éléments qui peuvent favoriser le succès de ces rencontres de diplômés et ceux qui peuvent le compromettre

Pour mieux comprendre la collecte de fonds en Chine
Laura Edwards - Laura A. Edwards et associés

Laura Edwards fait de la collecte de fonds à l’étranger depuis près de 20 ans. Au cours de cette période, elle a établi d’excellentes relations en Chine et accumulé une solide base de connaissances sur la collecte de fonds dans ce pays.

Dans cette séance, elle présentera aux participants différentes stratégies pour établir des relations, en personne et à distance, et des conseils sur les choses à faire et à ne pas faire en matière de gestion des dons à distance.

La collecte de fonds en Chine continue d’évoluer et Laura Edwards exposera certaines différences qui ne se démentent pas entre la façon de donner des Asiatiques et celle des Nord-Américains. Elle expliquera en plus comment les professionnels peuvent exploiter, durant le long cycle de la relation de don, certains moments forts et succès pour démontrer l’impact des dons.

Objectifs d’apprentissage :
  • Aider les participants à comprendre pourquoi la Chine est importante et aider les professionnels à reconnaître les jalons marquants et les moments « à souligner ».
  • Dresser une liste de base des choses à faire et à ne pas faire quand on travaille avec des donateurs chinois et qu’on développe des relations avec eux.
  • Aider les participants à comprendre ce qui a changé en Chine et pourquoi nous devons, en tant que collecteurs de fonds et bâtisseurs de communautés, être au courant de ces changements.

Instaurer une culture de la mise en récit
Jennifer J. Pawluk - Spécialiste en communications, École Balmoral Hall

Instaurer un climat de compréhension mutuelle, de confiance et de soutien entre ses donateurs est l’un des plus grands défis que doivent de nos jours relever les écoles indépendantes. Bien sûr, ce n’est rien de nouveau, mais il y a toutefois une différence : les professionnels de l’avancement institutionnel ont, plus que par le passé, tout intérêt à gérer la réputation de leur établissement. Votre voix, en amplifiant celle de tous ceux qui vous entourent, compte plus que jamais. Élaborer des stratégies de relations communautaires est un travail utile. De toutes les stratégies que j’ai développées dans mon travail de spécialiste en communications à l’École Balmoral Hall, la mise en récit est la plus efficace. L’instauration d’une culture de la mise en récit nous a fait passer du partage d’information au partage d’opinions, de façon stratégique; l’engagement a augmenté, comme en témoigne le succès de diverses initiatives d’avancement institutionnel et de relations avec les diplômées. Je crois que si vous cherchez l’inspiration, vous la trouverez partout, peu importe où vous cherchez. C’est pourquoi je prêche par l’exemple en formant, conseillant et guidant les intervenants dans leurs efforts de mise en récit. Je les habilite à raconter leurs histoires. Comme le disait Dale Carnegie : « Pour être intéressant, soyez intéressé ». Donc, agissons ensemble.

Objectifs d’apprentissage :
  • Découvrez les stratégies de communication stratégique qui vous aideront à instaurer une culture de la mise en récit
  • Exercez-vous à mettre vos histoires en récit dans une environnement d’apprentissage collaboratif
  • Faites une séance de remue-méninges pour dégager des tactiques qui orienteront les efforts de mise en récit dans vos établissements

Miser sur les récits dans les bureaux de communications et d’avancement institutionnel
Elain Evans - CFRE, directrice générale de l’avancement institutionnel, École Collingwood

La mise en récit est un moyen efficace pour attirer l’attention, retenir l’attention et changer les convictions parce qu’elle fonctionne de la même façon que nos livres et films préférés. Les récits provoquent des réactions chimiques, physiques et émotionnelles chez le narrataire. Lorsqu’un récit suscite chez les gens des sentiments comme la confiance ou la bonté, le cerveau libère de l’ocytocine, une hormone qui incite à la coopération en stimulant l’empathie. Cela signifie que les récits rendent les gens plus susceptibles d’adopter des idées nouvelles et d’agir en se basant sur ces idées. Si vous souhaitez intégrer la mise en récit dans les communications de votre école, Elain Evans vous expliquera les règles à ne pas oublier.

Avec les changements dans les tendances et les outils, les bureaux de communications-marketing et d’avancement ont de la difficulté à rester à jour et à atteindre tous leurs objectifs. Entre les campagnes multicanal et le bouche à oreille, il existe une infinité de façons de produire et consommer du contenu. Elain Evans vous expliquera comment améliorer l’efficacité de vos services en utilisant des pratiques exemplaires et des ressources qui font gagner du temps pour rationnaliser vos processus, améliorer la qualité de votre travail et ne pas perdre la raison.

Objectifs d’apprentissage :
  • Créer un contenu qui interpelle sur le plan émotif dans le but de susciter l’engagement des professionnels des communications-marketing et de l’avancement
  • Apprendre les règles de la narration
  • Accomplir le travail – organiser les priorités de travail, maximiser le contenu original et éliminer ce qui ne fonctionne pas
Table ronde :

Explorer différents modèles de financement des campagnes de capitalisation
Greg Reid - Directeur général de l’avancement, Collège St. Andrew's et président de la fondation du Collège St. Andrew’s
James F McMillan - Directeur, avancement institutionnel, École Selwyn House
Brent Johnston - Directeur général de l’avancement, École County Day
Martha Drake - CFRE, Directrice générale, avancement institutionnel, Université de Toronto

Pendant des décennies, l’usage en matière de campagnes de capitalisation voulait que tous les fonds amassés à des fins philanthropiques aillent aux importants projets d’immobilisations, 60 % des fonds étant normalement recueillis auprès du public et 80 % étant consacrés à des travaux de construction. Aujourd’hui, face à la croissance de la demande d’investissements et de la fatigue des donateurs, de nombreux établissements explorent différents modèles de financement pour atteindre leurs objectifs.

Objectifs d’apprentissage :
  • Découvrez les différents modèles de financement des campagnes de capitalisation
  • Apprenez quels sont les avantages et les inconvénients des différents modèles en fonction des variables propres à chaque établissement
  • Apprenez comment le service d’avancement, la direction de l’école et le conseil d’administration peuvent collaborer au processus décisionnel

Campagne Inspiring Possibilities de l’École Strathcona-Tweedsmuir – Passer d’une philanthropie transactionnelle à une philanthropie fondée sur les relations dans une communauté donnant de façon épisodique
Caroline Banadar - Directrice de l’avancement institutionnel, École Strathcona-Tweedsmuir
Dinnie Baker - Ex-directrice générale de l’avancement et des relations communautaires, École Strathcona-Tweedsmuir

L’École Strathcona-Tweedsmuir a commencé il y a neuf ans à planifier son historique et ambitieuse campagne Inspiring Possibilities. Le lancement de cette initiative, qui avait comme objectif d’amasser 27 millions $, a coïncidé avec les inondations qui ont frappé l’Alberta en 2013, elles-mêmes suivies par une baisse vertigineuse des prix du pétrole et l’une des pires périodes de ralentissement économique qu’ait connue la province. Et pourtant, la campagne a dépassé son objectif en amassant 27,3 millions $ grâce à la détermination, au cran à toute épreuve et au soutien d’une petite équipe de bénévoles, de membres du personnel et d’une généreuse communauté de donateurs. La séance abordera les stratégies d’engagement de la communauté, la structure du comité et les stratégies de communication utilisées pour stimuler les dons majeurs dans une communauté où, jusque-là, la culture de la philanthropie était peu développée.

Objectifs d’apprentissage :
  • Les stratégies et outils utilisés qui ont été la clé du succès de l’engagement des parents et des diplômés
  • Obtenir des dons majeurs par le recrutement stratégique des bénévoles et une conversation à la fois
  • Stratégies de gestion des dons et de reconnaissance
  • Stratégies de communication personnalisées et interactives – présentations de sollicitation de dons sans support papier

Le ratio 80/20 : Prioriser avec clarté
Angela Dudek - Directrice générale de l’avancement institutionnel, École St. John's
Ben Fitch - Directeur de l’avancement institutionnel, Académie Little Flower

Le portfolio de l’avancement institutionnel est vaste et dense; les sources de distraction sont infinies et les interruptions constantes. La manière la plus efficace de canaliser vos ressources est d’appliquer le ratio 80/20. Considérer les donateurs, les diplômés et les bénévoles, les appels de fonds, les sollicitations et la gestion des dons, le temps, les budgets et le personnel sous cet angle changera la façon dont vous structurez votre programme. Envisagez une nouvelle façon d’allouer vos ressources pour maximiser l’engagement et obtenir des dons. Faites du 20 pour cent votre priorité.

Objectifs d’apprentissage :
  • Apprenez à examiner votre appel de fonds d’un œil plus critique. Envoyez-vous des sollicitations générales à tout le monde alors que vous devriez identifier des personnes clés avec lesquelles entrer personnellement en relations?
  • Répartissez plus efficacement le temps dont vous disposez. Vous laissez-vous distraire par des questions mineures qui grugent beaucoup de temps mais ont peu d’incidence sur les résultats?
  • Menez avec confiance les initiatives importantes. Craignez-vous d’offenser des donateurs potentiels?

Le moment est-il venu de redéfinir les politiques de reconnaissance de votre école?
Christina Barwinsky - Directrice de l’avancement institutionnel, École St. John's-Ravenscourt

Votre politique de reconnaissance est-elle désuète? Est-elle basée sur le montant des dons des années 1980 ou 1990? Vos tableaux des donateurs reflètent-ils ces années? Depuis la fin des années 1980, l’École St. John's-Ravenscourt a réalisé trois campagnes de capitalisation, travaille présentement à une quatrième, a mis en œuvre un solide programme de bourses et a développé au cours des huit dernières années une culture de la philanthropie qui a suscité une hausse des dons sans précédent. Pour tenir compte de cette réalité, l’École a redéfini ses pratiques en matière de reconnaissance afin d’assurer une reconnaissance équitable à tous ses donateurs, que leur contribution soit monétaire ou bénévole.

Préparez-vous à une séance interactive et positive qui donnera lieu à un débat ouvert sur les difficultés auxquelles beaucoup d’entre nous font face lorsqu’ils veulent reconnaître leurs donateurs.

Objectifs d’apprentissage :
  • L’importance de la reconnaissance
  • Un programme de reconnaissance équitable qui fait que les donateurs à tous les niveaux se sentent appréciés
  • Des façons de reconnaître les donateurs qui vont plus loin que l’immuable tableau des donateurs

Un potentiel inexploité : Outils pour créer votre programme de dons planifiés
Sara Neely - Directrice des Services philanthropiques, Victoria Foundation

Au cours de la prochaine décennie, nous assisterons au Canada à un transfert de richesse entre générations dont l’ampleur atteindra 750 milliards $. Nous savons qu’une partie de cette somme sera donnée à des organismes de charité. Êtes-vous prêts?

Vous savez que les legs seront gages de stabilité à long terme pour votre mission, mais êtes-vous prêts à en discuter avec vos fidèles donateurs et diplômés? Comment trouver l’équilibre entre le financement de vos besoins actuels et la nécessité de vous assurer du soutien pour vos besoins futurs? Dans vos cercles d’influence, qui sera en mesure de faire en sorte que de tels dons se concrétisent? Et quelles sont les principales étapes de la création d’un programme de legs?

Objectifs d’apprentissage :
  • Élaborer des stratégies pour intégrer les dons planifiés dans votre programme de campagne annuelle
  • Penser à parler de dons testamentaires avec vos donateurs
  • Explorer des idées de marketing pour mettre en évidence les occasions et l’impact

Dépasser le cadre de la collecte de fonds pour établir de solides partenariats
Tim Cormode - Directeur général et fondateur, Power To Be

La philanthropie se transforme : les partenariats dont la portée va au-delà du simple soutien financier suscitent un intérêt croissant. À titre de directeur général de Power To Be, Tim Cormode s’efforce depuis 20 ans de conclure des partenariats dynamiques pour son organisation. Découvrez son parcours philanthropique et ce qu’il voit apparaître à l’horizon. Apprenez comment il reste à l’affût des occasions et établit des liens significatifs afin de continuer d’évoluer dans un sens positif. Vous comprendrez mieux comment Power To Be demeure fidèle à son mandat : offrir des aventures inclusives et s’associer à d’autres organisations pour travailler au bien de l’ensemble de la société.

À propos de Power To Be

Organisme sans but lucratif établi à Victoria et à Vancouver, Power To Be permet aux personnes qui vivent avec un handicap ou un autre problème de mobilité d’explorer leurs exceptionnelles capacités dans le cadre d’aventures inclusives ancrées dans la nature. En collaboration avec nos plus de 80 partenaires communautaires, nous soutenons collectivement le changement au sein de nos communautés.